Norvège – Des îles Lofoten au Cap Nord

0
Voyage ACCOMPAGNÉ
A partir de 2 945 €
Voyage ACCOMPAGNÉ
A partir de 2 945 €
Réserver
Nous contacter
Nom et prénom*
Adresse email*
Votre demande*
* Je reconnais avoir pris connaissance des conditions générales de vente
Please agree to all the terms and conditions before proceeding to the next step
Room 1 :
Room 1 :
* Merci de renseigner tous les champs obligatoires pour poursuivre la réservation.

Réserver

Ajouter à votre liste

Vous devez avoir un compte pour créer une liste de souhaits

641
13 jours
Période : de juin à septembre
Bodø
Alta
Niveau : Randonnée 2
Groupe : 15 participants

Résumé du voyage

Les îles Lofoten, baignées par les eaux clémentes du Gulf Stream, aux maisons colorées et villages de pêcheurs surplombés de grands pics effilés… Les magnifiques croisières en Express côtier, ferry, petits petits bateaux, et vedettes rapides… Et la Laponie, du Mont Saana en Finlande, jusqu’au Knivskjelodden, le “vrai” cap Nord, un kilomètre et demi plus au nord que celui des touristes. Ici, le soleil de minuit est encore plus brillant, et le pôle Nord n’est plus si loin… Des îles Lofoten au cap Nord, c’est un voyage au bout de l’Europe que nous
vous proposons.

Points forts du voyage :
  • En un seul voyage, les îles Lofoten, Tromsø, la Laponie norvégienne et finlandaise, et le cap Nord.
  • La croisière sur le célèbre Express côtier le long des côtes des Lofoten.
  • Les peintures rupestres à Alta (visite incluse dans le prix) et une incursion en Finlande au Mont Saana, la montagne sacrée des Lapons.
  • La flexibilité du programme en Laponie grâce à un minibus réservé au groupe.

Niveau 2 :

Niveau 2 : marche de 4 à 5 heures les jours de randonnée, sur chemin, piste, sentier ou parcours vallonné. Toutefois, le niveau ressenti peut être plus important en fonction des conditions climatiques. En Laponie, les randonnées sont souvent sur sentiers tracés, à travers la toundra ou la pelouse arctique ou dans la claire forêt de bouleaux le long des fjords. Aux Lofoten, les sentiers sont plus escarpés et difficiles (sentiers pierreux et parfois boueux) qu’en Laponie. Préparation physique niveau 2 : Pour profiter pleinement de votre voyage, n’oubliez pas d’entretenir votre forme en marchant une fois par semaine (12 à 15 km).

Itinéraire détaillé

Jour 1 :Arrivée à Bodø

Arrivée à Bodø, accueil à l’aéroport par votre guide. Transfert et installation à l’hébergement.
Nuit à Bodø.
• Hébergement : auberge de jeunesse à Bodø.
• Repas : libres.

Jour 2 :Randonnée à Bodø - Moskenes (Iles Lofoten) - Village de Sørvågen

Journée de mise en jambe avec une belle randonnée facile au Keiservaden (357 m), le sommet qui domine la ville de Bodø. Nous partons à pied de notre hébergement, puis après avoir traversé la zone résidentielle, nous prenons rapidement de la hauteur et atteignons les lacs d’Ovrevollvatnet puis de Svartvatnet, en pleine nature. Le panorama sur la ville de Bodø se dévoile rapidement, puis nous apercevons toute la côte nord et ses hauts sommets qui font face au Vestfjord et à l’îlot de Landegode. Si le temps est clair, nous pouvons deviner au loin les îles Lofoten, à plus de 100 kilomètres des côtes, notre destination de la soirée. Retour à Bodø puis à l’embarcadère, situé à deux pas de notre hébergement, et ferry pour Moskenes à 16 h (arrivée 20h, horaire indicatif).
• Dénivelée positive : 400 m.
• Dénivelée négative : 400 m.
• 3 h 30 de marche.
• Hébergements : sjøhu ou rorbu.
• Repas inclus : matin, midi, soir.
• Transfert : 4 h en ferry.

Jour 3 :Munkebu (410 m)

Journée consacrée à la montée au petit refuge de Munkebu (410 m), construit en 1992. Le chemin domine une guirlande de lacs profondément encaissés, entourés de pics élancés. Pour les plus vaillants, Possibilité de poursuivre jusqu’à l’épaule du Munkan qui émerge à 775 mètres en option (aller – retour).
• Dénivelée positive : 600 m.
• Dénivelée négative : 600 m.
• 6 h de marche.
• Hébergement : rorbu.
• Repas inclus : matin, midi, soir.

Jour 4 :Plateau d’Ytresand - Mulstøstinden (222 m) - Litlberget (281 m)

Après le petit-déjeuner, transfert à Fredvang. Dépose des bagages à l’hébergement et départ pour la randonnée du jour. Jusqu’au milieu du XIXe siècle, des Norvégiens vivaient sur le moindre lopin de terre plus ou moins exploitable, même d’accès difficile par terre comme par mer. Mulstøa illustre bien cette forme d’établissement humain où il fallait lutter avec acharnement pour assurer sa subsistance. Montée sur le plateau d’Ytresand où nous atteignons le Mulstøtinden et le Litlberget, les sommets qui dominent les restes du hameau.
Retour à l’hébergement, et installation pour 2 nuits.
• Dénivelée positive : 450 m.
• Dénivelée négative : 450 m.
• 5 h 30 de marche.
• Hébergement : sjøhu.
• Repas inclus : matin, midi, soir.

Jour 5 :Baie de Kvalvika

En boucle et de fjords en lacs jusqu’à Kvalvika et ses belles plages de sable blond qui, sous ses montagnes déchiquetées, a un petit air des Marquises chères à Brel. Mer émeraude. La mer rejette et abandonne ici flotteurs de filets de pêche, bois flottés de Sibérie et autres témoins moins exotiques de notre civilisation. Les bois flottés, bois de dérive, sont des troncs d’arbres jetés à la mer par les fleuves sibériens et déposés notamment sur les côtes norvégiennes après un voyage long, erratique et orchestré par les courants marins et les vents. Jusqu’au siècle dernier, ils étaient la principale, voire la seule source, de bois d’oeuvre et de chauffage. Ils servaient à bâtir les maisons et à fabriquer mobilier et bateaux.
• Dénivelée positive : 300 m.
• Dénivelée négative : 300 m.
• 4 h de marche.
• Hébergement : sjøhu.
• Repas inclus : matin, midi, soir.

Jour 6 : Randonnée côtière de Nesland à Nusfjord – croisière en Express côtier de Stamsund à Svolvær

Transfert à Nesland, antique hameau des Lofoten. La randonnée côtière nous amène à Nusfjord, village de pêcheurs classé au patrimoine mondial de l’humanité. Une dizaine de rørbus de bois sur leurs pilotis et l’antique hangar à poissons enserrent une minuscule baie prodigieusement protégée des assauts de l’Océan. En venant de la mer, ce petit port ne se dévoile qu’à la dernière minute, au moment d’accoster les quais.
Transfert pour Stamsund où nous prenons le célèbre Express côtier en direction de Svolvær. L’occasion d’admirer durant 1 h 30 les magnifiques côtes des îles de Vestvågøya et d’Austvågøya que nous rejoignons à présent. Petit transfert routier vers notre prochaine escale sur la presqu’île de Sildpollnes, petit coin de paradis au fond du fjord d’Austenfjorden.
• Dénivelée positive : 250 m.
• Dénivelée négative : 250 m.
• 3 h de marche.
• Hébergement : sjøhu.
• Repas inclus : matin, midi, soir.
• Transfert : 1 h de route.

Jour 7 :Traversée des Iles d’austvågøya et d’hinnøya - croisière de Harstad à Tromsø

Traversée de la dernière partie d’Austvågøya, où les sommets sont plus hauts ; on aperçoit même quelques glaciers au
sommet de certains d’entre eux… Nous quittons définitivement l’archipel des Lofoten en traversant le pont de Raftsund et, en
rejoignant la très grande île, arrivons à Harstad, où nous prenons une vedette rapide pour Tromsø. Nous longeons la côte
plupart du temps et passons sur les étroits bras de mer qui séparent les îles de Senja et de Kvaløya du continent. Une croisière
somptueuse ! Arrivée à Tromsø, le Paris du Nord (allusion à l’élégance des dames de cette ville…) vers 18 heures et installation pour 2 nuits en hôtel dans le centre-ville. Soirée et dîner libres.
• Dénivelée positive : 300 m.
• 3 h de marche.
• Hébergement : hôtel.
• Repas inclus : matin, midi.
• Repas libre : soir.
• Transfert : 130 km.

Jour 8 :Journée libre à Tromsø, « le Paris du nord »

Journée libre à la découverte de Tromsø. Plusieurs possibilités ce jour pour partir à la découverte du “Paris du Nord” et de ses nombreux musées et attractions (Musée polaire, cathédrale arctique, téléphérique…). Selon vos envies, votre niveau et le niveau d’enneigement résiduel de l’hiver, de très nombreuses randonnées sont également possibles aux portes de la ville. Parmi elles, le mont Fløya (671 m) que vous pouvez rejoindre à pied ou en bus de ligne (à vos frais).
Déjeuner et dîner libres.
• Dénivelée positive : 0 à 1250 m selon l’option.
• Dénivelée négative : 0 à 1250 m selon l’option.
• 1 à 6 h de marche. 

• Hébergement : hôtel.
• Repas libres : midi et soir.

Jour 9 :Finlande : Mont Saana, la montagne sacrée des lapons

Route pour la Laponie Finlandaise et le village de Kilpisjärvi, l’un des plus isolés de Finlande et aussi le plus haut (480 m). A peine plus d’une centaine d’habitants, dont la plupart sont des Saami. Il se situe non loin du Kolmen Valtakunnan Rajapyykki (le « Cairn des 3 frontières »), à la jonction de la Norvège, de la Suède et de la Finlande, accessible uniquement à pied ou en bateau. Notre randonnée du jour elle, consiste en l’ascension du Mont Saana (1029 m), l’une des montagnes sacrées de Saami. Depuis le centre de randonnée de Kilpisjärvi, le sentier débute tranquillement en forêt avant de rejoindre 742 marches à gravir pour atteindre le bas plateau sommital, puis le sommet dans un environnement plus désertique. Superbe vue à 360 degrés sur les lacs et les sommets voisins.
Retour au véhicule et route pour rejoindre la Norvège et le village de Lyngseidet, dans les Alpes de Lyngen. Installation pour 2 nuits en chalets confortables, en chambres de 2 à 3 personnes.
• Dénivelée positive : 550 m.
• Dénivelée négative : 550 m.
• 5 h de marche.
• Hébergement : chalet.
• Repas inclus : matin, midi, soir.
• Transfert : 2 h 20 + 1 h 45

Jour 10 :Tromsø - Alpes de Lyngen : glacier de Steindalsbreen

Départ vers les Alpes de Lyngen en minibus. Montée depuis le hameau de Elvenes dans une très belle forêt de bouleaux, le
refuge de Steindalshytta s’atteint en une heure de marche. Une bonne heure de plus sur la moraine et nous sommes au pied
du glacier de Steindalsbreen, vers 450 mètres d’altitude. Des bornes symbolisant le recul du glacier d’année en année nous permettent de nous rendre compte de l’ampleur du phénomène de font, malheureusement très rapide.
Retour à l’hébergement de Lyngseidet.
• Dénivelée positive : 500 m.
• Dénivelée négative : 500 m.
• 5 h de marche.
• Hébergement : chalet.
• Repas inclus : matin, midi, soir.
• Transfert : 2 h 30.

Jour 11 :Alpes de Lyngen : Sieiddicohkka (165 m) - Alta

Départ à pied de notre hébergement pour un petit mont, le Sieidecohkka, lui aussi sacré pour les Saami qui y faisaient des offrandes au soleil et aux dieux. Retour à l’hébergement en faisant une petite boucle via le refuge de Siaddihytta avant de prendre la route pour Alta, à 260 km de Lyngseidet. Ce joli transfert routier débute avec la traversée en ferry du Lyngefjord, avant de continuer à bord du minibus en longeant de nombreux autres fjords. A la frontière entre les comtés du Trøms et du Finnmark, un petit détour permettra d’aller contempler le glacier Øksfjordjøkelen, dont l’une des langues descend quasiment jusqu’au fond du fjord.
Arrivée à Alta en fin d’après-midi et installation en cabines (hytte) dans un camping en bordure de la ville.
• Dénivelée positive : 200 m.
• Dénivelée négative : 200 m.
• 2 h de marche.
• Hébergement : hytte.
• Repas inclus : matin, midi.
• Repas libre : soir.
• Transfert : 240 km, 5 h avec les arrêts photos.

Jour 12 :Alta - Honnigsvåg - Gjesvær

Route pour Gjesvær, petit village de pêcheurs à 250 kilomètres de Skjervøy. Arrêt au village de pêcheurs coloré de
Honnigsvåg, puis continuation pour Gjesvær, installation dans un sjøhus. Le soir, par beau temps, la vue sur Gjesvær depuis la
route est époustouflante. Avant Gjesvær, randonnée à Skarsvåg : micro-port de pêche dédié aujourd’hui au tourisme estival.
Boucle par le cap de Bornes et Kirkeporten, arche naturelle creusée par la mer. Dans ce port, on pêche le crabe royal, une
espèce importée de Russie qui s’est tellement bien adaptée à la mer du Cap Nord qu’elle a envahi la côte jusqu’à remplacer
toutes les espèces endémiques.
• Dénivelée positive : 300 m.
• Dénivelée négative : 300 m.
• 2 h 30 de marche.
• Hébergement : sjøhu.
• Repas inclus : matin, midi, soir.
• Transfert : 280 km, 5 h.

Jour 13 :Le Knivskjellodden, latitude 71° 11’ 08”

Destination symbolique très prisée, le cap Nord est en été envahi de touristes. Pour vous éviter le bain de foule, nous avons
choisi le village de Gjesvær, qui, bien que situé sur l’île si convoitée, se trouve totalement à l’écart des flux migratoires
incessants. Gjesvær se trouve au bout de 20 kilomètres de route en cul-de-sac, et seuls quelques automobilistes viennent s’y
aventurer.
Nous sommes à quelques centaines de mètres du cap Nord des touristes, dont l’accès est payant ! 255 couronnes (prix 2015,
environ 28 €) pour le point symbolique et le droit de venir acheter des gadgets. Pour ce prix, selon la saison, vous pourrez
assister à un film sur écran panoramique d’Ivo Calvino, assez court et plutôt bien fait, et dont le site est la vedette…
Notre randonnée d’aujourd’hui est le point culminant en latitude de notre voyage. Nous arrêtons notre véhicule à 9 kilomètres
du “cap Nord des marcheurs”, nom que nous lui avons donné, car il répond au doux nom de Knivskjellodden. Pour les
géographes, le Knivskjellodden est le point le plus septentrional du continent européen (1,45 km plus au nord que le cap Nord
et 4,15 km à l’ouest), latitude 71° 11′ 08″ N, sur l’île de Magerøy. Nuit à Gjesvær.
• Dénivelée positive : 500 m.
• Dénivelée négative : 500 m.
• 7 h de marche.
• Hébergement : sjøhu.
• Repas inclus : matin, midi, soir.

Jour 14 : Gjesvær - Alta - gravures rupestres du fjord d’Alta

Retour par la même route qu’à l’aller, avec des paysages grandioses, en longeant le fjord du cap Nord, que nous quittons à Olderfjord. En route, des rennes, encore des rennes, et toujours des rennes ! Arrivée à Alta dans l’après-midi, route pour le site de gravures rupestres néolithiques le plus important d’Europe du Nord, inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Les gravures, vieilles de 2 500 à 6 000 ans, n’ont été découvertes qu’en 1973. Visite (incluse dans le prix du voyage) avec audio-guide en français.
• Hébergement : hytte.
• Repas inclus : matin, midi, soir.
• Transfert : 280 km, 5h.

Jour 15 : Transfert à Alta - fin de nos prestations

Transfert à Alta – fin de nos prestations.
• Repas inclus : matin.
• Repas libres : midi. soir.

Budget

  • Du 14/06/2020 au 28/06/2020 : 3045 €
  • Du 05/07/2020 au 19/07/2020 : 2995 €
  • Du 19/07/2020 au 02/08/2020 : 2945 €
  • Du 02/08/2020 au 16/08/2020 : 3045 €
  • Du 16/08/2020 au 30/08/2020 : 2945 €
  • Du 06/09/2020 au 20/09/2020 : 2945

Le prix comprend :

  • Les transferts terrestres nécessaires au déroulement normal du programme.
  • L’hébergement tel que décrit, en pension complète, sauf les repas à Bodø (J 1), Tromsø (J 7 et J 8), les dîners à Alta (J11 et J14) et les éventuels repas du J 15
  • L’entrée au musée d’Alta (J 14) et l’audio-guide en français.
  • L’assistance d’un accompagnateur en montagne français

Le prix ne comprend pas :

  • Le transport aérien.
  • L’assurance annulation/interruption de séjour/perte de bagages et l’assistance.
  • Tout ce qui n’est pas indiqué sous la rubrique “Le prix comprend”.

Dépenses à prévoir

  • Tout ce qui dans les textes est noté “en option”.
  • Les entrées dans les musées, lieux touristiques ou culturels payants, sauf mention contraire.
  • Les repas à Bodø (J 1), à Tromsø (J 7 au soir et J 8 midi et soir), et à Alta (J 11 au soir et J 14 au soir).
  • Les boissons.
  • Les pourboires.

Organisation sur place

Encadrement

Un guide-accompagnateur en montagne français spécialiste de la destination.
La Norvège est un pays cher. Pour vous proposer des voyages à un prix raisonnable, nous avons choisi de travailler avec des guides polyvalents. Votre accompagnateur, en plus de l’encadrement, peut être amené à conduire et préparer les repas. Pour le bon déroulement du voyage, la participation de chacun aux tâches collectives est impérative : préparation des repas, vaisselle, chargement/déchargement du matériel, etc.

Transports

— Traversée entre Bodø et les îles Lofoten en ferry.
— Croisières en Express côtier de Stamsund à Svolvær.
— Croisière en vedette rapide de Harstad à Tromsø.
— Transferts en taxi sur les îles Lofoten.
— Transferts et déplacements en minibus de location avec votre accompagnateur comme chauffeur (de Tromsø à Alta).
— Lors des trajets en avion, il arrive parfois que les bagages ne suivent pas sur les vols internationaux. Aussi, une sage précaution consiste à vous équiper comme pour une randonnée lors du voyage aller, avec chaussures, vêtements chauds et de pluie, même si le temps est chaud et radieux en France. Si votre bagage n’arrive pas tout de suite, vous pourrez quand même randonner en attendant son arrivée. Pour le reste, la solidarité jouera. Autre précaution, plus vitale : voyagez avec vos médicaments importants dans votre sac en cabine et non dans le bagage en soute…

Hébergement

En Norvège, le coût des hébergements étant très élevé, nous choisissons les hébergements proposant le meilleur rapport qualité-prix en fonction des lieux traversés.
— A Bodø : auberge de jeunesse, base chambre double à quadruple, ou hytter.
— A Tromsø : hôtel confortable au centre-ville.
— A Alta : hytter.
— Ailleurs, habitats collectifs (rorbu, sjøhus).

Les différents types d’habitat collectif
• Le rorbu (littéralement “maison de rameurs” : hébergement traditionnel chaleureux et convivial ! Petits cabanons rouges plantés sur pilotis dans la mer, ils servaient autrefois d’abri aux pêcheurs. Ils sont aujourd’hui confortablement aménagés pour les touristes, avec cuisine équipée, chambres de deux à six lits le plus souvent avec couettes (duvets interdits, prendre uniquement votre drap-sac), salle de bains avec douche chaude, parfois machine à laver le linge, salle de séjour avec coin-repas, souvent fauteuils et table basse. Chauffage électrique avec parfois un poêle à bois pour l’ambiance. Quatre à douze personnes par rorbu.
— Le sjøhus (prononcer “cheuhusse”) : habitat collectif pour pêcheurs et ouvriers des usines à poisson. Plus récents que les rorbus, mais tout aussi traditionnels. Deux à six lits par chambre.
— Les hytter : sorte de chalets souvent situés sur de petits terrains de camping calmes.
NB : les jetons de douche, lorsqu’ils existent, sont attribués sur la base d’une douche par jour.

Repas

Votre accompagnateur, en plus de l’encadrement, prépare les repas et conduit durant de la seconde semaine. Pour le bon déroulement du voyage, la participation de chacun aux tâches collectives est impérative : préparation des repas, vaisselle, etc. Afin de ne pas rendre trop importante la charge de travail de votre guide durant la seconde semaine (nombreuses heures de conduite), les diners dans les grandes villes (Tromsø, Alta) seront pris au restaurant (à votre charge).

Tous les repas sont inclus, sauf les repas de midi et du soir à Bodø, Tromsø et Alta pour des raisons d’organisation et pour vous permettre de prendre un peu de liberté si vous le souhaitez lorsque cela est possible.

— Repas du midi : pique-nique froid préparé par le guide, avec votre aide.
— Repas du soir et du matin : afin de ne pas trop alourdir le prix du voyage et de respecter la charge de travail de votre accompagnateur, certains repas seront préparés par le guide, avec l’aide des participants du voyage. Les produits sont achetés dans les magasins d’alimentation locaux, en fonction des goûts des participants. Les repas dans les villes, seront quant à eux pris au restaurant (à votre charge).

La Norvège est réputée pour la qualité de ses produits, en particulier son poisson. Vous trouverez également beaucoup de laitages, et à peu près les mêmes aliments qu’en France. Le choix de fruits et légumes est moins large. Vous pouvez aussi tester des produits locaux au goût et à la texture inimitables, comme le fromage de Gudbrandsdal !

Boissons

L’eau du robinet est potable et ne nécessite pas de traitement.
La vente d’alcool est très réglementée en Norvège, à part la bière (4,6° maximum), qu’on trouve dans les magasins d’alimentation. Quant aux autres boissons alcoolisées, elles sont vendues en ville dans des magasins spécialisés appelés vinmonopolet, que nous ne trouverons pas dans la toundra. Nous aurons rarement l’occasion de nous en procurer — sauf la bière, qui par ailleurs est très chère.

Le transport des bagages

— Vous portez un petit sac à dos contenant les affaires nécessaires pour la demi-journée ou la journée : gourde, appareil photo, vêtements chauds et de pluie, pique-nique de midi.
— Pendant la marche, votre sac de voyage reste dans les hébergements ou est transporté par les véhicules utilisés pour les transferts.

Regroupement

Il peut nous arriver d’accueillir lors de ce voyages personnes inscrites au voyage « Terres des rennes et cap Nord », ainsi que des personnes inscrites au voyage « Balade en Lofoten ».
Le regroupement des participants des dont les dates correspondent nous permet ainsi de confirmer rapidement des départs qui n’auraient pas pu l’être faute d’un nombre minimum de participants à l’un ou l’autre des programmes. Bien entendu, dans le cas d’une combinaison de ces groupes, le nombre total de participants ne dépassera pas 15.

Informations pratiques

Climat et saisons

Doux et tempéré en général. Mais, certains jours, un bon équipement de montagne est indispensable. La pluie peut faire partie du programme. Pensez à votre protection et à celle de votre sac à dos.
D’une manière générale, le temps est bien meilleur que ce que l’on imagine. En gros, sur les côtes, le temps est “breton” en un peu plus frais. Et plus on va vers le nord, moins on a chaud.
– De juin à mi-juillet, c’est la magie du jour permanent. En juin, les résidus des neiges de l’hiver confèrent un charme supplémentaire aux paysages.
– De mi-juillet à août, le jour continu, c’est la saison des fruits sauvages.
Le soleil de minuit est visible au nord du cercle arctique autour du solstice d’été, durant quelques nuits dans les Lofoten, et pendant plusieurs semaines dans le nord de la Laponie.
– En septembre, c’est un festival de couleurs, la végétation se pare de tons chatoyants. Quand le ciel est dégagé, vous pouvez admirer un phénomène naturel fascinant, les aurores boréales.

Formalités et documents de voyage

Les formalités administratives
— Pour les ressortissants français, belges, luxembourgeois et suisses  : carte nationale d’identité ou passeport valide, et couvrant la durée du séjour ou carte d’identité nationale valide pour les ressortissants français.
NB : les autorités norvégiennes ne reconnaissent pas la carte nationale d’identité en apparence périmée mais dont la validité est prolongée de cinq ans comme document de voyage. De façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, vous devez vous munir d’une CNI ou d’un passeport valide.
 
— Pour les ressortissants canadiens, veuillez consulter le site du gouvernement canadien http://voyage.gc.ca/voyager/avertissements

— Pour les autres nationalités, veuillez vous renseigner auprès des autorités consulaires norvégiennes de votre pays.

Les passeports doivent être en parfait état (pas de taches, agrafes, trombones, marques, déchirures…).
Informations concernant les mineurs

Vous voyagez avec des enfants
Les mineurs français sont soumis aux mêmes obligations que les personnes majeures (visa, passeport…) : voir ci-dessus.

— Formalités de sortie du territoire français
Pour sortir du territoire, tous les mineurs résidant habituellement en France (quelle que soit leur nationalité), s’ils ne sont pas accompagnés par un titulaire de l’autorité parentale, devront présenter les trois documents suivants :
• pièce d’identité : carte d’identité ou passeport selon les exigences du pays de destination ;
• autorisation de sortie du territoire signée par l’un des parents titulaire de l’autorité parentale (formulaire Cerfa n° 15646*01 à imprimer depuis le site www.service-public.fr et à compléter) ;
• photocopie du titre d’identité du parent signataire.

Documents de voyage :
— Carte d’identité ou passeport encore valable 6 mois après le retour.
— Contrats d’assurance.
— Carte de groupe sanguin.
— Documents importants numérisés en pièces-jointes dans votre messagerie.

Change et argent personnel

En Norvège, la monnaie est la couronne norvégienne : NOK. 1€ équivaut à plus ou moins 10 NOK. Les cartes de crédit
sont acceptées partout. Il est possible de faire du change à l’aéroport d’Oslo, dans les hall des arrivées. Des distributeurs automatiques de billets sont présents dans les principales villes, ils sont moins fréquents en dehors.

Equipement personnel

Votre équipement
L’ensemble de vos affaires est réparti entre un sac à dos porté pendant la marche et un sac de voyage avec cadenas, transporté par l’équipe logistique sur place.

Equipement de base
— Des sous-vêtements respirants (séchage rapide).
— Une veste en polaire type Polartec (si possible coupe-vent) ou Wind Pro (excellent rapport poids/isolation).
— Une veste imperméable et respirante (en Goretex).
— Des pantalons de trek.
— Un collant thermique.
— Un bonnet.
— Une casquette ou un chapeau.
— Des lunettes de soleil (indice 3 minimum et 4 pour la haute montagne).
— Une paire de gants.
— Une cape de pluie.
— Une gourde (ou gourde poche à eau, pipette).

Chaussures et matériel technique
— Des chaussures légères, aérées, avec une bonne adhérence sur les différents terrains.
— Des chaussures imperméables, à tige montante et semelle offrant une bonne adhérence, type Contagrip ou Vibram.
— Des bâtons de marche télescopiques.

Bagages
— Un sac à dos équipé de bretelles larges et d’une armature anatomique réglable, d’une contenance de 30 à 40 litres, pour vos affaires de la journée.
— Un sac de voyage de 80 à 100 litres, souple, transporté en journée par l’équipe de portage ou par véhicule.

Couchage
— Un drap sac (sacs de couchage interdits). Les couvertures sont fournies dans tous les hébergements.
— Une taie d’oreiller.

Divers
— Des vêtements de rechange.
— Une paire de lacets de rechange.
— Une trousse de toilette et une serviette de bain.
— Du papier toilette.
— Un couteau de poche (en soute !).
— Une boîte hermétique de type tupperware et une cuillère (quand salade composée en pique-nique).
— Un thermos.
— Quelques sachets plastique pour protéger vos affaires.
— Une aiguille et du fil.
— Une pochette antivol, à garder toujours sur soi, avec vos papiers d’identité, argent, attestations d’assurance, d’assistance.
— Un surpantalon en Goretex.
— Un remède contre le mal de mer si vous n’avez pas le pied marin (au cas où…).
— Pour les voyages de septembre, une lampe de poche ou frontale.
— Pour les plus courageux, un maillot de bain (possibilités de baignade sous votre responsabilité).

Nos astuces
Pendant le vol, le sac à dos contient les choses fragiles (appareil photo…) ou utiles à vos premiers jours sur place (chaussures de marche, quelques vêtements, médicaments personnels avec ordonnance, etc.).

Pharmacie individuelle

Votre pharmacie individuelle
Celle-ci sera validée avec votre médecin en tenant compte des caractéristiques de votre circuit. Elle contiendra :
— Un antalgique.
— Un anti-inflammatoire (comprimés et gel).
— Un antibiotique à large spectre.
— Un antispasmodique, un antidiarréique, un antibiotique intestinal, un anti-vomitif.
— Un désinfectant, des pansements (tailles variées) et double peau, des compresses stériles, de la bande adhésive, du Steri-strip, du tulle gras, une bande de contention.
— Un antiseptique.
— Un veinotonique.
— De la crème solaire et de la Biafine.
— Un collyre.
— En complément : pince à épiler, ciseaux, 2/3 épingles de nourrice, un tire-tique, une paire de gants, somnifère léger et/ou bouchons d’oreilles, vos médicaments personnels.

Autres voyages en Norvège du Nord