Norvège – Lumières et couleurs des Lofoten

0
Voyage LIBERTE
A partir de 665 €
Voyage LIBERTE
A partir de 665 €
Nom et prénom*
Adresse email*
Votre demande*
* Je reconnais avoir pris connaissance des conditions générales de vente
Please agree to all the terms and conditions before proceeding to the next step
Ajouter à votre liste

Vous devez avoir un compte pour créer une liste de souhaits

253

A voir aussi

Norvège PHOTO – Un hiver dans le Varanger

Norvège PHOTO – Senja, perle de l’arctique

Norvège PHOTO – Varanger, la péninsule aux oiseaux

Norvège – randonnée dans les fjords du Sud

8 jours
Période : De juin à septembre
Bodø ou Leknes
Bodø ou Leknes
Niveau : Randonnée 2 à 3
Groupe : à partir de 2 participants
Résumé du voyage

L’archipel des Lofoten éperonne l’Océan au large de la Laponie. Opéra de cimes enchâssant les fjords profonds sous le regard des aigles de mer, des goélands criards et autres pies de mer courant sur les sables blonds. Ecrins marins rehaussés de maisons de bois multicolores qui ourlent les rivages. Villages de pêcheurs et leurs séchoirs à morue…

Points forts du voyage :
  • L’ambiance unique des îles Lofoten :
 le jour continuel jusqu’à mi-août et les aurores boréales dès début septembre.
  • Les pics effilés plongeant dans la mer, les villages de pêcheurs et leurs sjøhus.
  • Deux itinéraires au choix : arrivée à Bodø et ferry pour les Lofoten, ou arrivée directe dans les Lofoten.
Itinéraire détaillé

Jour 1Bodø

Arrivée à Bodø. Transfert au centre-ville (non inclus) et nuit en auberge de jeunesse à Bodø (base chambre double ou triple).
• Hébergement : Auberge de jeunesse.
• Repas libres.

Jours 2 - 3Ferry Bodø - Moskenes (îles Lofoten) – Village de Å : randonnées au choix

Ferry pour Moskenes (non inclus, compter 20 à 25 € par trajet et par personne) à 7 h ou 11 h (horaires indicatifs). Vous arrivez après 3 à 4 h de traversée (selon le bateau, voir horaires joints). Récupération de votre véhicule de location et route pour Å, au sud de l’archipel. Å se prononce comme le son “o” dans le mot français “eau”. Il en est de même chaque fois que dans un mot norvégien la lettre “a” porte un accent en forme de petit anneau, å et Å, ou lorsque deux voyelles “a” se suivent. Ainsi, Å peut s’écrire aussi Aa… Å est un village de quelques dizaines d’habitants. C’est le dernier que l’on peut atteindre par la route grâce au ferry de Melbu (projet de tunnel) et au chapelet de ponts routiers et de tunnels sous-marins reliant les îles entre elles et au continent. On peut le visiter comme un musée, quelques-unes des maisons où s’exerçaient les activités traditionnelles ayant été gardées en l’état. Installation en chambres doubles (ou triples si nombre de personnes impair) pour deux nuits. Selon les disponibilités, possibilité d’être logé au hameau voisin de Sørvågen.
• 4 à 7 h 15 h de marche. 

• Hébergement : sjøhu ou rørbu.
• Repas libres.

NB : de juin à fin août, le programme des randonnées est quasi identique compte tenu des horaires de ferry entre Bodø et les îles Lofoten (horaires d’été). En revanche, à partir du 26 août, les rotations de ferry sont moins fréquentes. Nous vous conseillons de débuter votre circuit un lundi afin d’optimiser au mieux le temps passé sur les Lofoten avec un retour sur le continent le dimanche à 19h (départ de Moskenes à 15h30). Les lundis, mardis et mercredi, le ferry quitte Moskenes soit à 7h (arrivée 10h15) soit à 20h30 (arrivée à Bodø à 23h45). Les mercredis, départ de Moskenes soit à 7h (arrivée 10h15) soit à 19h (arrivée ) Bodø à 23h45 car le bateau fait escale sur l’île de Vaerøy) et les vendredis et samedis, départ de Moskenes à 7h (arrivée à Bodø à 10h15)
Dans ce cas, possibilité de randonner au Keiservaden (357 m), le sommet qui domine la ville de Bodø. Départ à pied de l’hébergement et, après avoir traversé la zone résidentielle, une rapide prise de hauteur permet d’atteindre les lacs d’Ovrevollvatnet et de Svartvatnet. Le panorama sur la ville de Bodø se dévoile rapidement, avec une très belle vue sur toute la côte nord et ses hauts sommets qui font face au Vestfjord et à l’îlot de Landegode. Si le temps est clair, possibilité de deviner au loin les îles Lofoten, à plus de 100 kilomètres des côtes. Retour à Bodø, puis à l’embarcadère, situé à deux pas de l’hébergement, et ferry pour Moskenes. 
Temps de marche : 3 h 30. M = D : 400 m. Transfert : 3 h 45 en ferry (selon les bateaux). Hébergement : rorbu à Sorvagen.

Randonnées au choix dans les environ de Å :

Depuis le village de Å

• Niveau 2 ou 3 : Tour du lac d’Ågvatnet (et col de Stokkvikåret en option)
Randonnée sur le sentier qui borde le lac d’Ågvatnet, inépuisable réservoir d’eau potable du village. Malgré la faible dénivelée, la marche sur les rives du lac n’est pas de tout repos : regardez bien où vous mettez les pieds ! Possibilité de monter en aller-retour au col Stokkvikåret, situé à un peu plus de 400 mètres d’altitude.
4 h à 5 h 50 de marche. M = D : 100 m à 400 m.

Depuis le village de Sørvågen
• Niveau 2 ou 3 : refuge de Munkebu (et épaule du Munken en option)
Journée consacrée à la montée au petit refuge de Munkebu. Le chemin domine une guirlande de lacs profondément encaissés. Poursuite possible jusqu’à l’épaule du Munkan, qui émerge à 775 mètres. L’érosion glaciaire a raboté le vieux socle hercynien d’entonnoirs profonds dominés par des pics élancés dans un opéra de cimes !
5 h 30 à 7 h 15 de marche. M = D : 600 à 900 m.

Jour 4 à 6Fredvang : randonnées au choix dans les alentours

Route pour Fredvang (île de Flakstadøya), installation en appartements pour trois nuits. Randonnées au choix dans les environs de Fredvang.
• 3 à 6 h de marche. 

• Hébergement : appartement.
• Repas libres.

Depuis le village de Reine :

• Niveau 1-2 : baie de Bunes et sa plage

NB : randonnée conseillée le J 4 car sur la route entre Å et Fredvang.
Route pour Reine, village digne d’une carte postale, à la naissance de la digitation de la mer en plusieurs fjords dont les parois flirtent avec la verticale, que les Norvégiens ont élu plus beau village de Norvège. Une vedette (non inclus, environ 15 € aller-retour) dessert quotidiennement les hameaux — quelques maisons toujours habitées — de Vindstad la venteuse, Røstad et Kirkefjord qui, comme son nom semble l’indiquer, a dû posséder autrefois son église. Vous débarquez à Vindstad. Promenade en aller-retour jusqu’à la plage de Bunes par un col à 150 mètres d’altitude. Ne pas rater la rotation du bateau l’après-midi pour le retour à Reine. 
3 h de marche. M = D : 150 m.



Depuis le village de Fredvang : 

• Niveau 2 : Mulstøa et Mulstøtinden

Jusqu’au milieu du siècle dernier, des Norvégiens vivaient sur le moindre lopin de terre plus ou moins exploitable et à l’accès difficile par terre comme par mer. Mulstøa illustre bien cette forme d’établissement humain où il fallait lutter pour assurer sa subsistance. Un lieu qui dit tout de la discrétion, du goût pour l’isolement et du besoin d’indépendance du descendant de ces pionniers, le Norvégien contemporain. Promenade le long de la mer pour aller visiter ce site à la pointe nord de la presqu’île. En cours de chemin, visite d’un piège à aigle de mer. Mulstøtinden, le sommet qui domine les restes du hameau, ne peut s’atteindre aisément qu’en revenant sur vos pas jusqu’au fond de la baie de Sandbotnen, la baie des Sables. 
3-5 h de marche. M = D : 100 à 350 m.


• Niveau 2 à 4 : Kvalvika et 2 options en chemin : Ryten (+ 1 h) et tour du Maltinden (+ 2 h)

De fjords en lacs jusqu’à Kvalvika et ses belles plages de sable blond, qui, sous ses montagnes déchiquetées, a un petit air de Marquises chères à Brel. Mer émeraude avec, rejetés et abandonnés par la mer, flotteurs de filets de pêche, bois flottés de Sibérie et autres témoins moins exotiques de notre civilisation. Les bois flottés, ou bois de dérive, sont ces troncs d’arbres jetés à la mer par les fleuves sibériens et déposés, entre autres, sur les côtes norvégiennes après un voyage long et compliqué, orchestré par les courants marins et les vents. Jusqu’au siècle dernier, ils étaient la principale, voire la seule, source de bois d’œuvre et de chauffage. Ils servaient à bâtir les maisons et à fabriquer mobilier et bateaux. Option 1 : le sommet du Ryten (543 m) en petit aller-retour d’une heure (D = 250 m). Option 2 : le tour du Måltinden (651 m) en deux heures (D = 100 m). 
4-6 h de marche. M = D : 300 à 700 m. 

Depuis le village de Nusfjord (Unesco) : 
Nusfjord est un village de pêcheurs classé au Patrimoine mondial de l’humanité. Quelques dizaines de rorbus de bois sur leurs pilotis et l’antique hangar à poissons enserrent une minuscule baie prodigieusement protégée des assauts de l’Océan. Nusfjord est un véritable bijou dans son écrin de montagnes abruptes. Ses rorbus colorés frangent une minuscule crique, invisible du large, disent les navigateurs, abritant sa petite flotte de pêche : le plus sûr des abris marins ! Prévoir le péage de 6 € si vous ne randonnez pas. Sinon indiquez que vous partez faire une des deux randonnées, on devrait vous laisser passer.


• Niveau 2 : randonnée côtière de Nusfjord à Nesland

Randonnée en aller et retour par le sentier littoral jusqu’à Nesland, minuscule village de pêche avec ses petites curiosités à découvrir. Belle randonnée, avec un passage équipé d’une main courante. A Nesland se trouve une superbe maison blanche. La couleur des maisons indiquait autrefois le niveau social de leurs propriétaires. La blanche appartenait sûrement au potentat local, roitelet viking jaloux de son indépendance. La couleur rouge habillait les maisons plus humbles. Tandis que les cabanes jaunes de Nesland dissimulent les trésors d’une économie autarcique : un petit moulin à grains hydraulique et son béal de bois, four à pain, fumoir à poissons, mais aussi antiques commodités collectives où l’on pouvait faire la causette à trois, faute peut-être d’y lire la gazette… 
5 h de marche en aller et retour. M = D : 500m.


• Niveau 3 : Sommet du Tønsåsheia (769 m)

La montagne de Moïse, Tønsåsheia (769 m),est un beau parcours raide au-dessus de Nusfjord, avec un tout petit passage nécessitant toute votre attention. Vue imprenable sur tout le sud de l’archipel depuis Tønsåsheia, le sommet du Mosestind. Mosestind peut se traduire aussi bien par “montagne de mousse” que par “montagne de Moïse”, bien que l’origine botanique soit plus probable.
5 h 30 de marche. M = D : 850 m.

Jour 7Dernière randonnée et retour à Bodø en ferry – randonnée possible à Bodø

Dernière randonnée au choix sur les Lofoten et ferry retour à Moskenes. Restitution du véhicule de location à Moskenes et ferry pour Bodø en fin de journée. Possibilité de prendre un ferry plus tôt dans la journée si vous le souhaitez.
Nb : de juin à fin août, le programme des randonnées est quasi identique compte tenu des horaires de ferry entre Bodø et les îles Lofoten (horaires d’été).
 En revanche, à partir du 26 août, les rotations de ferry sont moins fréquentes. Nous vous conseillons de débuter votre circuit un lundi afin d’optimiser au mieux le temps passé sur les Lofoten avec un retour sur le continent le dimanche à 15h (tous les autres jours, le ferry quitte les Lofoten tôt le matin).
• Hébergement : Auberge de jeunesse.
• Repas libres.

Jour 8Séparation à Bodø

Retour à l’aéroport de Bodø (transfert non inclus) et vol retour.
• Repas libres.

Conseil : la capacité de notre loueur de véhicules n’est pas extensible, elle est à la taille des îles et de leurs 25 000 habitants. En été, il peut y avoir “bouchon” à la location. Décidez-vous le plus tôt possible si vous voulez pouvoir bénéficier de nos tarifs négociés (dont tiennent compte les tarifs indiqués). En cas d’indisponibilité, nous vous ferons une offre tarifaire si nous trouvons ailleurs.

NB : les temps de marche sont donnés à titre indicatif. M : dénivelée ascendante. D : dénivelée descendante.

FORMULE AVEC VOLS SUR LEKNES

Il existe une formule avec vols pour Leknes (sur les Lofoten) au lieu de Bodø (sur le continent). L’avantage de cette formule est l’optimisation du temps passé sur les îles Lofoten puisqu’il n’est plus nécessaire de les rejoindre et de les quitter en ferry (jours 2 et 7). Vous avez donc davantage de temps pour randonner et explorer l’île de Vestvågøya notamment.

NB : Par rapport à une arrivée à Bodø, cette formule est plus onéreuse puisqu’elle inclut 7 jours de location de véhicule (contre 5 pour une arrivée sur Bodø). Les vols pour Leknes sont également souvent plus chers que ceux pour Bodø.

Jours 1-2 Leknes – Mortsund (île de Vestvågøya)

Arrivée à Leknes et récupération du véhicule de location. Route pour le petit port de Mortsund, et installation pour 2 nuits en rorbu privé avec salle de bain privative. Possibilité de dîner au restaurant de l’hébergement (non inclus). Randonnées dans les environs de Mortsund.
• 4 à 30 à 6 h de marche – 2 à 3 h de visite. 

• Hébergement : rørbu.
• Repas libres.

Randonnées et visites sur l’île de Vestvagøya :

Musée viking (au nord de Leknes)
Ce musée est principalement composé d’une bâtisse de 83 mètres de long, réplique originale d’une véritable maison d’un chef viking construite dans le village de Borg vers – 500 avant J.-C. Diffusion d’un film de 20 minutes (audioguides en français) et visite guidée (non garantie en français, mais mise à disposition d’audioguides en français). Démonstrations de l’artisanat et du mode de vie de l’époque. Possibilité d’expérimenter la navigation sur un navire viking et de s’essayer au tir à l’arc !
2 à 3 h de visite et activités.

Au départ de Ballstad :
• Niveau 2 ou 3 : Nonstind et/ou Munkan
Ballstad est un port actif : chantier naval décoré par un artiste peintre et usine réputée de fabrication d’huile de foie de morue (tran en norvégien). Montée sur le plateau de Ballstadheia, pelouse arctique où paissent quelques moutons. Belle vue sur le jardin d’écueils — c’est ainsi qu’on appelle en français une mer parsemée de rochers affleurants, piège mortel pour le navigateur distrait ou connaissant mal l’endroit. Ces jardins abondent le long des côtes de Norvège. De là-haut, toujours ces beaux panoramas sur l’archipel. Passage au Nonstind (459 m, la montagne de la Nonne) et au Munkan (le Moine, 494 m). Descente raide au retour sur la baie de Grenvika et sentier en balcon étroit de la baie de Torlan.
5 à 6 h de marche. M = D : 500 à 600 m.

Au départ de Stamsund
• Niveau 2-3 : Steintinden (509 m)
Depuis Stamsund, montée au Steintinden (509 m) par un chemin parfois assez aérien. Encore une vue imprenable sur les îles et le continent. Les Lofoten n’ont pas grand-chose à envier aux îles polynésiennes, le temps mis à part… On trouve même une forme locale de palmier, le palmier de Tromsø, en fait la berce de Sibérie (Heracleum sibirica). Elle ressemble à un plant d’artichaut à fleurs de carotte, mais de taille élevée : plus de deux mètres.
4 h 30 de marche. M = D : 550 m

Jours 3 à 5Route pour le village de Å : randonnées au choix

Route pour Å au sud de l’archipel. Å se prononce comme le son “o” dans le mot français “eau”. Il en est de même chaque fois que dans un mot norvégien la lettre “a” porte un accent en forme de petit anneau, å et Å, ou lorsque deux voyelles “a” se suivent, aa ou Aa. Ainsi, Å peut s’écrire aussi Aa… Å est un village de quelques dizaines d’habitants. C’est le dernier que l’on peut atteindre par la route grâce au ferry de Melbu (projet de tunnel) et au chapelet de ponts routiers et de tunnels sous-marins reliant les îles entre elles et au continent. On peut le visiter comme un musée, quelques-unes des maisons où s’exerçaient les activités traditionnelles ayant été gardées en l’état. Installation en chambres doubles (ou triples si nombre de personne impair) pour trois nuits.
• 4 à 7 h 15 h de marche. 

• Hébergement : sjøhu ou rørbu.
• Repas libres.

Randonnées au choix dans les environ de Å :

Depuis le village de Reine :

• Niveau 1-2 : baie de Bunes et sa plage

NB : randonnée conseillée le J 4 car sur la route entre Å et Fredvang.
 Route pour Reine, village digne d’une carte postale, à la naissance de la digitation de la mer en plusieurs fjords dont les parois flirtent avec la verticale, que les Norvégiens ont élu plus beau village de Norvège. Une vedette (non inclus, environ 15 € aller-retour) dessert quotidiennement les hameaux — quelques maisons toujours habitées — de Vindstad la venteuse, Røstad et Kirkefjord qui, comme son nom semble l’indiquer, a dû posséder autrefois son église. Vous débarquez à Vindstad. Promenade en aller-retour jusqu’à la plage de Bunes par un col à 150 mètres d’altitude. Ne pas rater la rotation du bateau l’après-midi pour le retour à Reine. 
3 h de marche. M = D : 150 m.

Depuis le village de Å

• Niveau 2 ou 3 : Tour du lac d’Ågvatnet (et col de Stokkvikåret en option)
Randonnée sur le sentier qui borde le lac d’Ågvatnet, inépuisable réservoir d’eau potable du village. Malgré la faible dénivelée, la marche sur les rives du lac n’est pas de tout repos : regardez bien où vous mettez les pieds ! Possibilité de monter en aller-retour au col Stokkvikåret, situé à un peu plus de 400 mètres d’altitude.
4 h à 5 h 50 de marche. M = D : 100 m à 400 m.

Depuis le village de Sørvågen
• Niveau 2 ou 3 : refuge de Munkebu (et épaule du Munken en option)
Journée consacrée à la montée au petit refuge de Munkebu. Le chemin domine une guirlande de lacs profondément encaissés. Poursuite possible jusqu’à l’épaule du Munkan, qui émerge à 775 mètres. L’érosion glaciaire a raboté le vieux socle hercynien d’entonnoirs profonds dominés par des pics élancés dans un opéra de cimes !
5 h 30 à 7 h 15 de marche. M = D : 600 à 900 m.

Jours 6-7 Fredvang : Randonnées au choix dans les alentours

Route pour Fredvang (île de Flakstadøya), installation en appartements pour deux nuits. Randonnées au choix dans les environs de Fredvang.
• 3 à 6 h de marche. 

• Hébergement : sjøhu.
• Repas libres.


Depuis le village de Fredvang : 

• Niveau 2 : Mulstøa et Mulstøtinden 
Jusqu’au milieu du siècle dernier, des Norvégiens vivaient sur le moindre lopin de terre plus ou moins exploitable et à l’accès difficile par terre comme par mer. Mulstøa illustre bien cette forme d’établissement humain où il fallait lutter pour assurer sa subsistance. Un lieu qui dit tout de la discrétion, du goût pour l’isolement et du besoin d’indépendance du descendant de ces pionniers, le Norvégien contemporain. Promenade le long de la mer pour aller visiter ce site à la pointe nord de la presqu’île. En cours de chemin, visite d’un piège à aigle de mer. Mulstøtinden, le sommet qui domine les restes du hameau, ne peut s’atteindre aisément qu’en revenant sur vos pas jusqu’au fond de la baie de Sandbotnen, la baie des Sables. 
3-5 h de marche. M = D : 100 à 350 m.


• Niveau 2 à 4 : Kvalvika et 2 options en chemin : Ryten (+ 1 h) et tour du Maltinden (+ 2 h)
. De fjords en lacs jusqu’à Kvalvika et ses belles plages de sable blond, qui, sous ses montagnes déchiquetées, a un petit air de Marquises chères à Brel. Mer émeraude avec, rejetés et abandonnés par la mer, flotteurs de filets de pêche, bois flottés de Sibérie et autres témoins moins exotiques de notre civilisation. Les bois flottés, ou bois de dérive, sont ces troncs d’arbres jetés à la mer par les fleuves sibériens et déposés, entre autres, sur les côtes norvégiennes après un voyage long et compliqué, orchestré par les courants marins et les vents. Jusqu’au siècle dernier, ils étaient la principale, voire la seule, source de bois d’œuvre et de chauffage. Ils servaient à bâtir les maisons et à fabriquer mobilier et bateaux. Option 1 : le sommet du Ryten (543 m) en petit aller-retour d’une heure (D = 250 m). Option 2 : le tour du Måltinden (651 m) en deux heures (D = 100 m). 
4-6 h de marche. M = D : 300 à 700 m. 

Depuis le village de Nusfjord (Unesco) : 
Nusfjord est un village de pêcheurs classé au Patrimoine mondial de l’humanité. Quelques dizaines de rorbus de bois sur leurs pilotis et l’antique hangar à poissons enserrent une minuscule baie prodigieusement protégée des assauts de l’Océan. Nusfjord est un véritable bijou dans son écrin de montagnes abruptes. Ses rorbus colorés frangent une minuscule crique, invisible du large, disent les navigateurs, abritant sa petite flotte de pêche : le plus sûr des abris marins ! Prévoir le péage de 6 € si vous ne randonnez pas. Sinon indiquez que vous partez faire une des deux randonnées, on devrait vous laisser passer.

• Niveau 2 : randonnée côtière de Nusfjord à Nesland
Randonnée en aller et retour par le sentier littoral jusqu’à Nesland, minuscule village de pêche avec ses petites curiosités à découvrir. Belle randonnée, avec un passage équipé d’une main courante. A Nesland se trouve une superbe maison blanche. La couleur des maisons indiquait autrefois le niveau social de leurs propriétaires. La blanche appartenait sûrement au potentat local, roitelet viking jaloux de son indépendance. La couleur rouge habillait les maisons plus humbles. Tandis que les cabanes jaunes de Nesland dissimulent les trésors d’une économie autarcique : un petit moulin à grains hydraulique et son béal de bois, four à pain, fumoir à poissons, mais aussi antiques commodités collectives où l’on pouvait faire la causette à trois, faute peut-être d’y lire la gazette… 
5 h de marche en aller et retour. M = D : 500 m.


• Niveau 3 : Sommet du Tønsåsheia (769 m) 
La montagne de Moïse, Tønsåsheia (769 m),est un beau parcours raide au-dessus de Nusfjord, avec un tout petit passage nécessitant toute votre attention. Vue imprenable sur tout le sud de l’archipel depuis Tønsåsheia, le sommet du Mosestind. Mosestind peut se traduire aussi bien par “montagne de mousse” que par “montagne de Moïse”, bien que l’origine botanique soit plus probable.
5 h 30 de marche. M = D : 850 m.

Jour 8Séparation à Leknes

Retour à l’aéroport de Leknes, restitution du véhicule de location et vol retour.
• Repas libres.

Budget

Le prix comprend :

  • Les hébergements tels que décrits.
  • Le véhicule de location sur les îles Lofoten.
  • Le circuit au départ de Bodo ou de Leknes selon la formule choisie.
  • Le roadbook (ainsi qu’une carte et les bons de réservation pour un groupe de 2 à 4 personnes).
  • La mise à disposition, sur demande, de l’ensemble des traces des randonnées sous format gpx.

Le prix ne comprend pas :

  • Le vol pour Bodø ou Leknes aller-retour.
  • L’assurance annulation/interruption de séjour/perte de bagages et l’assistance.
  • Pour toute inscription à moins de 15 jours du départ, les frais de traitement prioritaire du dossier.
  • Tout ce qui n’est pas indiqué sous la rubrique “Le prix comprend”.

Dépenses à prévoir

  • Les petits déjeuners : de 3 € (si vous cuisinez) à 15 € (au restaurant) par petit déjeuner.
  • Les déjeuners, sous forme de pique-nique à acheter dans les épiceries locales : environ 10 à 12 €.
  • Les dîners cuisinés par vos soins (5 à 8 € par personne/repas) ou au restaurant (25 à 35 € par personne/repas).
  • Les transferts de et vers l’aéroport de Bodø les J 1 et J 8 avec arrivée à Bodø (environ 50 € aller-retour par taxi).
  • Le ferry de Bodo à Moskenes aller-retour, si vous arrivez à Bodo (environ 45 € aller-retour).
  • Le carburant et les assurances complémentaires pour la formule en véhicule de location. 1 litre d’essence = 1,7 € fin décembre 2018. Parcours d’environ 600 km. Pour le prix des carburants au jour le jour en Europe, voir le site : http://www.automobile-club.org/se-deplacer-mobilite/prix-des-carburants.html.
  • Les éventuels péages.
  • Les draps et serviettes à Sorvagen ou A, Fredvang et Mortsund (environ 30 à 40 € par personne pour l’ensemble du séjour, optionnel).
  • Les entrées dans les monuments, musées…
  • Les boissons.
  • Les pourboires.
Carte

Organisation sur place

Accès

• Formule avec arrivée à Bodø et ferry pour Moskenes
— Arrivée à Bodø le J 1 : transfert jusqu’à votre hébergement au centre-ville de Bodø en taxi (non inclus). Ferry le J 2 pour Moskenes (non inclus) dans les îles Lofoten et récupération du véhicule de location au port Route pour votre premier hébergement.
— Départ de Moskenes le J 7 (envol de Bodø le J 8) : Route pour Moskenes et ferry (non inclus) pour Bodø en soirée. J 8, transfert à l’aéroport de Bodø par taxi (non inclus).

• Formule avec arrivée à Leknes
— Arrivée à Leknes le J 1 : récupération du véhicule de location à l’aéroport et route jusqu’au premier hébergement, à Mortsund.
— Départ de Leknes le J 8 : Route jusqu’à l’aéroport de Leknes et restitution du véhicule de location.

Déplacements

En véhicule de location :
— Si vous arrivez à Bodo : récupération du véhicule le J 2 et restitution le J 7 au port de Moskenes.
— Si vous arrivez à Leknes : récupération du véhicule le J 1 et restitution le J 8 à l’aéroport de Leknes.

Si vous arrivez à Bodo, les transferts suivants sont à votre charge :
— J 1 et J 8 : bus ou taxi de l’aéroport de Bodo à l’hébergement (aller et retour).
— J 2 et J 7 : à pied ou taxi de l’hébergement de Bodo au port (aller et retour) ; et ferry de Bodo à Moskenes (aller et retour).

Véhicule de location
Pour 2 personnes : Voiture catégorie A (Volkswagen Up ou équivalent)
Pour 3 personnes : Voiture catégorie B (Volkswagen Polo ou équivalent)
Pour 4 personnes :  Voiture catégorie C (Volkswagen Golf ou équivalent)
Pour 5 personnes : Voiture catégorie H (Volkswagen Passat ou équivalent)
Pour 6 personnes : 2 voitures catégorie B
Pour 7 personnes : 1 voiture catégorie B et 1 voiture catégorie C
Pour 8 personnes : 2 voitures catégorie C

• Sont compris :
— l’assurance du véhicule au tiers, kilométrage illimité et assistance 24 h/24.
— en cas de sinistre, la franchise minimale de 1100 € (peut varier selon les loueurs).

• Ne sont pas compris :
— le rachat de franchise (environ 15 € par jour), assurance deuxième conducteur (environ 8 € par jour), à régler sur place.
— les frais de carburant.
— les péages éventuels.
Si vous ne souhaitez pas souscrire d’assurance complémentaire (environ 15 € par jour), la compagnie de location peut, à la livraison du véhicule, débiter votre carte d’une somme assez importante (environ 1100 €), somme qui vous sera restituée au retour si la voiture n’a subi aucun dommage. De même, le montant du plein de carburant (environ 90 €) est prélevé à la livraison du véhicule et restitué au retour réservoir plein. Il faut donc disposer de suffisamment d’argent sur votre compte bancaire si vous ne souhaitez pas souscrire d’assurance complémentaire.

Informations importantes
— Carte bancaire internationale au nom du conducteur obligatoire. La législation évolue, aussi tenons-nous à vous signaler que les loueurs exigent à présent l’utilisation d’une carte de crédit, et non de débit. En général, cette information est indiquée sur le recto de votre carte bancaire. Si vous avez un doute, ou si cette information ne figure pas sur votre carte, nous vous invitons à vous rapprocher de votre organisme bancaire. 
— Une réservation ne constitue pas une garantie de délivrance de véhicule si le conducteur ne répond pas aux critères de qualification en vigueur. 

Hébergement

Nous choisissons les hébergements proposant le meilleur rapport qualité-prix en fonction des lieux traversés. A Å, Sørvågen, Fredvang, et Mortsund, vous êtes logés dans les habitats traditionnels de pêcheurs reconvertis en hébergements touristiques : les rorbus et les sjøhus. Dans chacun de ces hébergements, vous disposez d’un coin cuisine et d’une salle de bains.
• à Bodø : auberge de jeunesse base chambre double ou triple, draps fournis.
• à Å-Hamna : chambre double ou quadruple (à usage triple) dans l’un des deux sjøhus. Sanitaires, coin cuisine, salle de séjour (quand elle existe) partagés. Draps non fournis (prendre un drap-sac, sacs de couchage interdits, couvertures fournies). Possibilité de location sur place (environ 15 € par personne). Aucun repas n’est inclus. A partir de 4 personnes, logement en cabine individuelle avec 2 chambres (sous réserve de disponibilité).
• à Fredvang : appartement base double ou triple dans un shøhus. Draps non fournis (prendre un drap-sac, sacs de couchage interdits, couvertures fournies). Possibilité de location sur place (environ 15 euros par personne). Aucun repas n’est inclus.
Appartement de 2 chambres pour 4 personnes.
• à Mortsund : rorbu individuel. Draps non fournis (prendre un drap-sac, couvertures fournies). Possibilité de location sur place (environ 15 euros par personne). Aucun repas n’est inclus mais un restaurant permet pour ceux qui le souhaitent de prendre des repas et des petits-déjeuners (non inclus).

* Le rorbu (littéralement “maison de rameurs”, car, autrefois, les pêcheurs faisaient avancer leur petite barque à la rame), en particulier dans les Lofoten : hébergement traditionnel chaleureux et convivial ! Petits cabanons rouges plantés sur pilotis dans la mer, ils servaient autrefois d’abri aux pêcheurs. Ils sont aujourd’hui confortablement aménagés pour les touristes, avec cuisine équipée, chambres de deux à quatre lits avec couettes, salle de bains avec douche, parfois machine à laver le linge, salle de séjour avec coin-repas, souvent fauteuils et table basse. Chauffage électrique avec parfois un poêle à bois pour l’ambiance. Quatre à six personnes par rorbu.
** Le sjøhus (prononcer “cheuhusse”) : habitat collectif pour pêcheurs et ouvriers des usines à poisson. Plus récents que les rorbus, mais tout aussi traditionnels. Deux à quatre lits par chambre.
D’une manière générale, le rorbu est plus intime que le sjøhus, on est entre soi, mais l’utilisation des facilités communes des sjøhus permet d’avoir des contacts avec d’autres touristes, souvent français, souvent Allibert, sans que ce ne soit pour autant l’ambiance routarde (à laquelle on peut trouver du charme aussi).

Repas

Tous les repas sont à votre charge. Il est possible de cuisiner dans tous les hébergements.

Boissons

L’eau du robinet est potable et ne nécessite pas de traitement.
La vente d’alcool est très réglementée en Norvège, à part la bière (4,6° au maximum), qu’on trouve dans les magasins d’alimentation. Quant aux autres boissons alcoolisées, elles sont vendues en ville dans des magasins spécialisés appelés vinmonopolet, que nous ne trouverons pas dans la toundra. Nous aurons rarement l’occasion de nous en procurer, sauf la bière, qui par ailleurs est très chère. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

Le balisage des sentiers

Toutes les balades proposées sont facilement réalisables grâce aux copies de cartes et aux explications figurant dans le roadbook remis avant votre départ : points de départ et d’arrivée, moyens d’accès, distance, temps de marche approximatif et points d’intérêt sont clairement détaillés. Parcourus par nos groupes, les itinéraires choisis nécessitent tout de même d’avoir le pied sûr et d’être familiarisé avec les techniques d’orientation en pleine nature (lecture d’une carte et d’une échelle, utilisation d’une boussole) pour effectuer sereinement un voyage Liberté. Dans les Lofoten, peu, voire pas de balisage.

Equipement

Votre pharmacie individuelle
Celle-ci sera validée avec votre médecin en tenant compte des caractéristiques de votre circuit. Elle contiendra :
— Un antalgique.
— Un anti-inflammatoire (comprimés et gel).
— Un antibiotique à large spectre.
— Un antispasmodique, un antidiarréique, un antibiotique intestinal, un antivomitif.
— Un antitussif (en comprimés).
— Un désinfectant, des pansements (tailles variées) et double peau, des compresses stériles, de la bande adhésive, du Steri-strip, du tulle gras, une bande de contention.
— Un antiseptique.
— Un veinotonique.
— De la crème solaire et de la Biafine.
— Un collyre.
— Un répulsif contre les moustiques.
— En complément : pince à épiler, ciseaux, 2/3 épingles de nourrice, un tire-tique, une paire de gants, somnifère léger et/ou bouchons d’oreilles, vos médicaments personnels.

Votre équipement
L’ensemble de vos affaires est réparti entre un sac à dos porté pendant la marche et un sac de voyage avec cadenas, transporté par l’équipe logistique sur place.

Equipement de base
— Des sous-vêtements respirants (séchage rapide).
— Une veste en polaire type Polartec (si possible coupe-vent) ou Wind Pro (excellent rapport poids/isolation).
— Une veste imperméable et respirante (en Gore-Tex).
— Des pantalons de trek.
— Un collant thermique.
— Un bonnet.
— Une casquette ou un chapeau.
— Des lunettes de soleil (indice 3 minimum et 4 pour la haute montagne).
— Une paire de gants.
— Une cape de pluie.
— Une gourde (ou gourde poche à eau, pipette).

Chaussures et matériel technique
— Des chaussures légères, aérées, avec une bonne adhérence sur les différents terrains.
— Des chaussures imperméables, à tige montante et semelle offrant une bonne adhérence, type Contagrip ou Vibram.
— Des bâtons de marche télescopiques.

Bagages
— Un sac à dos équipé de bretelles larges et d’une armature anatomique réglable, d’une contenance de 30 à 40 litres, pour vos affaires de la journée.
— Un sac de voyage de 80 à 100 litres, souple, transporté en journée par l’équipe de portage ou par véhicule.

Couchage
— Un drap-sac (sac de couchage interdit), couvertures fournies.
— Une taie d’oreiller.

Divers
— Des vêtements de rechange.
— Une paire de lacets de rechange.
— Une trousse de toilette, une serviette de toilette et une serviette de bain.
— Du papier toilette.
— Un couteau de poche (en soute !).
— Une boîte hermétique de type tupperware et une cuillère (quand salade composée en pique-nique).
— Quelques sachets plastique pour protéger vos affaires.
— Une aiguille et du fil.
— Une pochette antivol, à garder toujours sur soi, avec vos papiers d’identité, argent, attestations d’assurance, d’assistance.
— Un surpantalon en Gore-Tex.
— Un remède contre le mal de mer si vous n’avez pas le pied marin (au cas où…).
— Pour les voyages de septembre, une lampe de poche ou frontale.
— Pour les plus courageux, un maillot de bain.

Nos astuces
Pendant le vol, le sac à dos contient les choses fragiles (appareil photo…) ou utiles à vos premiers jours sur place (chaussures de marche, quelques vêtements, médicaments personnels avec ordonnance, etc.).

Autres voyages liberté