Norvège – Les archipels du Nord : Senja, îles Vesterålen et Lofoten

0
Voyage ACCOMPAGNÉ
A partir de 2 445 €
Voyage ACCOMPAGNÉ
A partir de 2 445 €
Réserver
Nous contacter
Nom et prénom*
Adresse email*
Votre demande*
* Je reconnais avoir pris connaissance des conditions générales de vente
Please agree to all the terms and conditions before proceeding to the next step
Voyage actuellement non disponible

Réserver

Ajouter à votre liste

Vous devez avoir un compte pour créer une liste de souhaits

587

A voir aussi

Norvège PHOTO – Un hiver dans le Varanger

Norvège PHOTO – Senja, perle de l’arctique

Norvège PHOTO – Varanger, la péninsule aux oiseaux

Norvège – randonnée dans les fjords du Sud

13 jours
Période : de juillet à septembre
Tromsø
Bodø
Niveau : Randonnée 3
Groupe : 15 participants

Résumé du voyage

Depuis Tromsø la “capitale arctique” de la Norvège, ville animée au-delà du cercle polaire, ce voyage vous emmène à la rencontre de la diversité des archipels et îles du nord de la Norvège. Iles de Kvaløya et Senja, archipel des Vesterålen, et enfin îles Lofoten : des lieux magiques où la mer et les glaciers ont façonné des paysages grandioses, entre pics élancés et long fjords étroits. Un programme parfaitement équilibré, mêlant les plus belles randonnées sur chaque île et les excursions de prestige, comme la sortie en mer d’observation des baleines et la croisière en Express côtier de Rysøyhamn à Svolvaer.

Points forts du voyage :
  • Les plus belles îles de Norvège : Kvaløya, Senja, Vesterålen et Lofoten.
  • La sortie d’observation des cétacés, incluse dans le prix du voyage.
  • La magnifique croisière à bord de l’Express côtier de Rysøyhamn à Svolvær, incluse dans le prix du voyage.
  • Le village de Nusfjord et ses rørbus, classés par l’Unesco.

Itinéraire détaillé

Jour 1 :Arrivée à Tromsø

Arrivée à l’aéroport de Tromsø, accueil par votre guide à l’aéroport, transfert et installation à l’hébergement.
• Hébergement : hôtel à Tromsø.

Jour 2 :Tromsø - Stor-Kjølen (790 m), bateau pour l’île de Senja

Taxi ou bus de ligne pour sortir du centre-ville et rejoindre le départ de la randonnée sur l’île de Kvaløya, juste de l’autre côté du pont qui la relie à Tromsø. L’ascension du Stor-Kjølen (790 m) est l’une des randonnées les plus populaires de Tromsø, puisqu’elle est située aux portes de la ville, qu’elle ne présente pas de difficulté particulière et qu’elle offre surtout un panorama imprenable sur Tromsøya (l’île de Tromsø) et les montagnes des régions voisines (Senja, Kvaløya et Alpes de Lyngen au loin, derrière le Tromsdalstinden). De retour en ville, nous nous dirigeons vers le port pour embarquer sur une vedette rapide à destination de Lysnes, sur l’île de Senja. Senja est la deuxième île la plus importante du pays par sa taille, et ses paysages découpés par les fjords sont d’une beauté rare. Ensuite, court transfert en minibus privé jusqu’à notre hébergement confortable à Senjahopen. Installation pour deux nuits.
• Temps de marche : 4h30
• M = D : 800 m.
• Hébergement : lodge à Senjahopen.
• Repas : matin, midi, soir.

Jour 3 :Ile de Senja : Husfjellet (632 m)

L’ascension du jour est celle du Husfjellet (632 m). D’abord au travers d’une forêt luxuriante, le chemin gagne un col d’où la vue vers le nord sur les pics d’Okshornan est magnifique. Ces falaises, les plus hautes de Senja, plongent de près de 700 mètres dans l’Erstfjorden. Une bien belle toile de fond pour notre descente. Vers le sud, le Bergsfjorden, aux couleurs caribéennes, invite à rejoindre l’océan, pourquoi pas pour une baignade ? Retour à notre confortable camp de base de Senjahopen.
• Temps de marche : 4 à 5h
• M = D : 650 m.
• Hébergement : lodge à Senjahopen.
• Repas : matin, midi, soir.

Jour 4 :Archipel des Vesterålen, île d’Andøya : whales safari (observation des baleines et cétacés)

Transfert en matinée au port de Gryllefjord pour une traversée en ferry jusqu’à Andenes, sur l’île d’Andøya, dans l’archipel des Vesterålen. Andenes est principalement connue pour sa situation privilégiée qui permet l’observation des cétacés tout au long de l’année : cachalots, orques, baleines à bosse, dauphins et globicéphales croisent régulièrement au large des côtes norvégiennes. Après 1 h 40 de ferry, nous nous installons rapidement dans nos hébergements (pour deux nuits), puis prenons un bon déjeuner avant de partir à la découverte des cétacés en compagnie de guides biologistes spécialisés. Nous débutons cette excursion par la visite guidée du musée, puis partons en mer vers 16 heures à la rencontre des géants des océans… La sortie dure environ trois heures. Transfert au village de Bleik, à 15 minutes d’Andenes. Nuit à Bleik.
• Hébergement : lodge à Bleik.
• Repas : matin, midi, soir.

Jour 5 :Archipel des Vesterålen, île d’Andøya : randonnée au Måtinden (408 m) - plateau de Staveheia - Nonstinden (340 m) - crêtes du Nonstind (369 m)

Transfert au village de Bleik, à 15 minutes d’Andenes. Nous débutons la randonnée par un sentier côtier le long de la belle plage d’Otervika. Puis nous montons en direction du lac d’Otervikvatnet, et atteignons le sommet du Måtinden (408 m) au bout de deux bonnes heures de marche. Du sommet, nous dominons toute la partie nord de l’île d’Andøya dont les parois abruptes se jettent dans l’océan, la vue est à couper le souffle. En face de nous, nous pouvons voir Bleiksøya, l’îlot aux oiseaux, où vivent plus de 80 000 couples de macareux, mais aussi des cormorans, des petits pingouins (également appelés pingouins torda), des guillemots… Il n’est pas rare d’y apercevoir l’aigle des mers, le fameux pygargue à queue blanche ! Puis continuation sur le plateau de Staveheia, où nous allons de petit sommet en petit sommet, à chaque extrémité du plateau : Mulen, Moldforholen, Nonstinden, et enfin la crête du Nonstind (369 m) avant de redescendre vers Bleik. Retour à notre hébergement à Bleik.
• Temps de marche : 6h
• M = D : 600 m.
• Hébergement : lodge à Bleik.
• Repas : matin, midi, soir.

Jour 6 : Croisière en Express côtier (Hurtigruten) pour rejoindre les îles Lofoten (Svolvær) - presqu’île de Sildpollen

Journée de transfert avec comme point fort de la journée une superbe croisière à bord de l’Express côtier pour atteindre Svolvær, la capitale les îles Lofoten. Nous débutons par un transfert routier de 50 minutes sur la route côtière d’Andøya jusqu’au port de Risøyhamn où nous embarquons sur l’Express côtier à 11 heures. C’est parti pour une croisière de six heures sur le plus beau tronçon de l’itinéraire mythique de l’Express côtier. Nous naviguons d’abord entre les îles de l’archipel des Vesterålen (Andøya, Langøya, Hinnøya et Hadseløya) et faisons escale dans les principaux ports (Sortland et Stokmarknes). Nous traversons ensuite l’Hadselfjorden et pénétrons dans le bras de mer qui sépare les îles Lofoten du reste de la Norvège et nous conduit dans le Vestfjorden, au sud des Lofoten. En chemin, nous faisons un détour par le célèbre Trollfjord, puis nous arrivons à Svolvær à 18 h 30, sur l’île d’Austvågøya. Petit transfert routier (15 min) pour rejoindre notre prochaine escale sur la presqu’île de Sildpollnes, petit coin de paradis niché au fond de l’Austenfjorden. Installation pour trois nuits.
• Hébergement : sjøhus ou hytter à Sildpollnes.
• Repas : matin, midi, soir.

Jour 7 :Îles Lofoten : ascension du Runfjellet (803 m)

Court transfert jusqu’au pied du versant nord du seigneur des lieux que nous gravissons par un itinéraire très sauvage, en traversée. Les éboulis succèdent au sentier qui disparaît, mais la vue panoramique du sommet récompense largement l’effort fourni : le Rundfjellet (de round : arrondi et fjell : montagne) n’est bien nommé que sur son versant est que nous empruntons à la descente. Retour à Sildpollnes.
• Temps de marche : 7h
• M = D : 850 m.
• Hébergement : sjøhus ou hytter à Sildpollnes.
• Repas : matin, midi, soir.

Jour 8 :Îles Lofoten : ascension du Matmora (788 m)

Une raide mais brève montée donne accès à la longue crête nord du Matmora, panorama imprenable sur le chapelet de lacs qui ferment le cirque du Hesthausdalern. Le parcours de crêtes quelquefois aérien chemine d’un versant à l’autre, ménageant à chaque fois de splendides échappées : vers l’est, la face nord de notre objectif, vers l’ouest, le skjaer de Risøya (prononcer “char” : champ de récifs et d’écueils particulièrement redouté des pêcheurs des îles). Retour à Sildpollnes.
• Temps de marche : 6h
• M = D : 800 m.
• Hébergement : sjøhus ou hytter à Sildpollnes.
• Repas : matin, midi, soir.

Jour 9 :Îles Lofoten : la montagne de Moïse : Tønsåsheia (769 m) - village de Nusfjord (Unesco)

Transfert en matinée au village-musée de Nusfjord, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, sur l’île de Flakstadøya. Départ par un beau parcours raide au-dessus de Nusfjord avec un tout petit passage nécessitant toute votre attention. Vue imprenable sur tout le sud de l’archipel depuis Tønsåsheia, le sommet du Mosestind. Mosestind peut se traduire aussi bien par “montagne de mousse” que par “montagne de Moïse”, bien que l’origine botanique soit plus probable. Nuit à Nusfjord dans les rorbus classés par l’Unesco.
• Temps de marche : 5h30
• M = D : 850 m.
• Hébergement : rorbus à Nusfjord.
• Repas : matin, midi, soir.

Jour 10 :Îles Lofoten : Ryten - baie de Kvalvika - Sørvågen

Transfert au village de Fredvang, sur l’île de Moskenesøya. Randonnée de fjords en lacs jusqu’au Ryten (543 m), puis Kvalvika et ses belles plages de sable blond, qui, sous ses montagnes déchiquetées, ont un petit air des Marquises chères à Brel. Mer émeraude avec, rejetés et abandonnés par la mer, flotteurs de filets de pêche, bois flottés de Sibérie et autres témoins moins exotiques de notre civilisation. Transfert à Sørvagen ou à Å en fin de journée, à l’extrémité sud de Moskenesøya, l’île la plus au sud, que l’on peut atteindre par la route. Nuit en rorbus à Å ou à Sørvågen.
• Temps de marche : 5h
• M = D : 700 m.
• Hébergement : rorbus à Å ou à Sørvågen.
• Repas : matin, midi, soir.

Jour 11 :Îles Lofoten : Munkebu et du Munkan (775 m) en option

Journée consacrée à la montée au petit refuge de Munkebu. Le chemin domine une guirlande de lacs profondément encaissés, entourés de pics élancés. Poursuite possible jusqu’à l’épaule du Munkan qui émerge à 775 mètres. Hébergement en rorbus à Å ou à Sørvågen.
• Temps de marche : 6h (1 h 45 et 300 m de dénivelée supplémentaires pour l’aller-retour au Munkan)
• M = D : 800 m.
• Hébergement : rorbus à Å ou à Sørvågen.
• Repas : matin, midi, soir.

Jour 12 :Îles Lofoten : col de Stokkvikåret (ou Keiservaden en automne)

Randonnée sur le sentier qui borde le lac d’Ågvatnet, inépuisable réservoir d’eau potable du village. Malgré sa faible dénivelée, la marche sur les rives du lac n’est pas de tout repos : regardez bien où vous mettez les pieds ! Stokkvikåret, col à un peu plus de 400 mètres d’altitude, offre une belle vue sur le lac. En fin de journée, nous prenons un ferry pour Bodø (3 h 15 de traversée), sur le continent. Installation en auberge de jeunesse ou dans des chalets au camping de Bodø. Repas libre.
• Temps de marche : 5h 30
• M = D : 550 m.
• Transfert 3h 45 en ferry (selon les bateaux)
• Hébergement : auberge de jeunesse à Bodø
• Repas : matin, midi.

Avant le 09 juin et après le 27 août, les rotations de ferry entre Bodø et les Lofoten se font moins fréquentes. Nous quitterons les Lofoten à 7 heures, et nous profiterons de notre journée à Bodø pour randonner au Keiservaden (357 m), le sommet qui domine la ville. Nous partons à pied de notre hébergement, puis après avoir traversé la zone résidentielle, nous prenons rapidement de la hauteur et atteignons les lacs d’Ovrevollvatnet puis de Svartvatnet, en pleine nature. Le panorama sur la ville de Bodø se dévoile rapidement, puis nous apercevons toute la côté nord et les hauts sommets qui font face au Vestfjord et à l’îlot de Landegode. Si le temps est clair, nous pouvons deviner au loin les îles Lofoten, à plus de 100 kilomètres des côtes.
• Temps de marche : 3 h 30
• M = : 400 m.
• Transfert : 3h 45 en ferry (selon les bateaux).
• Hébergement : auberge de jeunesse à Bodø
• Repas : matin, midi.

Jour 13 :Transfert Bodø et fin de nos prestations.

Transfert Bodø et fin de nos prestations.
• Repas : matin.

NB : les temps de marche sont donnés à titre indicatif. Dénivelée : M = montée. D = descente.

Budget

Le prix comprend :

  • Les transferts terrestres nécessaires au déroulement normal du programme.
  • L’hébergement tel que décrit, en pension complète, sauf les repas de midi et du soir à Tromsø (J 1) et à Bodø (J 12).
  • La sortie observation des cétacés à Andenes (J 4).
  • La croisière en Express côtier de Risøyhamn à Svolvær (J 6).
  • L’assistance d’un accompagnateur en montagne français

Le prix ne comprend pas :

  • Les vols internationaux pour Tromsø et retour depuis Bodø.
  • L’assurance annulation/interruption de séjour/perte de bagages et l’assistance.
  • Tout ce qui n’est pas indiqué sous la rubrique “Le prix comprend”.

Dépenses à prévoir

  • Tout ce qui dans les textes est noté “en option”.
  • Sauf mention contraire, les entrées dans les musées, lieux touristiques ou culturels payants.
  • Les repas de midi et du soir à Tromsø (J 1) et à Bodø (J 12).
  • Les boissons.
  • Les pourboires.

Carte

Organisation sur place

Encadrement

Un guide-accompagnateur en montagne français spécialiste de la destination.
La Norvège est un pays cher. Pour vous proposer des voyages à un prix raisonnable, nous avons choisi de travailler avec des guides polyvalents. Votre accompagnateur, en plus de l’encadrement, peut être amené à conduire et préparer les repas. Pour le bon déroulement du voyage, la participation de chacun aux tâches collectives est impérative : préparation des repas, vaisselle, chargement/déchargement du matériel, etc.

Transports

— Les transferts terrestres en taxi et bus privés (transports en communs possible dans les villes).
— Les traversées entre Tromsø et Lysnes et entre Moskenes et Bodø en ferry.
— Croisière en Express côtier de Risøyhamn à Svolvær.

Hébergement

En Norvège, le coût des hébergements étant extrêmement élevé, nous choisissons les hébergements proposant le meilleur rapport qualité-prix en fonction des lieux traversés.
— A Tromsø : hôtel 3 étoiles, base chambre double.
— Ile de Senja : appartement confortable.
— îles Vesterålen et Lofoten : nuits rørbu, shøhus et en hytter.

Les différents types d’habitat collectif
— Le rorbu (littéralement “maison de rameurs”, car, autrefois, les pêcheurs faisaient avancer leur petite barque à la rame), en particulier dans les Lofoten : hébergement traditionnel chaleureux et convivial ! Petits cabanons rouges plantés sur pilotis dans la mer, ils servaient autrefois d’abri aux pêcheurs. Ils sont aujourd’hui confortablement aménagés pour les touristes, avec cuisine équipée, chambres de deux à six lits le plus souvent avec couettes (duvets interdits, prendre uniquement votre drap-sac), salle de bains avec douche chaude, parfois machine à laver le linge, salle de séjour avec coin-repas, souvent fauteuils et table basse. Chauffage électrique avec parfois un poêle à bois pour l’ambiance. Six à douze personnes par rorbu.
— Le sjøhus (prononcer “cheuhusse”) : habitat collectif pour pêcheurs et ouvriers des usines à poisson. Plus récents que les rorbus, mais tout aussi traditionnels. Deux à six lits par chambre.
— Les hytter : sorte de chalets souvent situés sur de petits terrains de camping calmes.
NB : les jetons de douche, lorsqu’ils existent, sont attribués sur la base d’une douche par jour.

La rançon du succès
Allibert a été l’un des pionniers de la randonnée dans les Îles Lofoten. Mais les Lofoten sont en train de se faire rattraper par le tourisme de masse venu de France et d’ailleurs. S’il n’y a pas de problème sur les itinéraires de randonnées, il devient difficile de trouver des hébergements dont l’offre, en juillet et en août, est loin de progresser aussi vite que la demande. Tout cela pour dire que malgré les bonnes relations que nous entretenons avec nos partenaires depuis 25 ans et la bonne volonté de ceux-ci, il arrive que nous ne puissions pas obtenir tout ce que nous désirons. Nous devons alors composer et modifier notre programme d’hébergements. Dans ce cas, nous essayons de maintenir le programme des randonnées, d’où parfois quelques kilomètres de taxi en plus.

Repas

— Les repas de midi et du soir à Tromsø (J 1) et à Bodø (J 12) sont à votre charge pour des raisons d’organisation et pour vous permettre de prendre un peu de liberté si vous le désirez et lorsque cela est possible. Les autres sont compris dans la pension complète.
— Déjeuner : pique-nique froid préparé le matin ou la veille au soir par le guide, avec votre aide.
— Petit déjeuner et dîner : pour éviter les restaurants particulièrement chers, ces repas sont préparés par le guide, avec l’aide des personnes du groupe. Les produits sont achetés dans les magasins d’alimentation locaux, en fonction des goûts des participants. La Norvège est réputée pour la qualité de ses produits, en particulier son poisson. Vous trouverez également beaucoup de laitages, et à peu près les mêmes aliments qu’en France. Le choix de fruits et légumes est moins large. Vous pouvez aussi tester des produits locaux au goût et à la texture inimitables, comme le fromage de Gudbrandsdal !

Boissons

L’eau du robinet est potable et ne nécessite pas de traitement.
La vente d’alcool est très réglementée en Norvège, à part la bière (4,6° maximum), qu’on trouve dans les magasins d’alimentation. Quant aux autres boissons alcoolisées, elles sont vendues en ville dans des magasins spécialisés appelés vinmonopolet, que nous ne trouverons pas dans la toundra. Nous aurons rarement l’occasion de nous en procurer — sauf la bière, qui par ailleurs est très chère.

Le transport des bagages

— Vous portez un petit sac à dos contenant les affaires nécessaires pour la demi-journée ou la journée : gourde, appareil photo, vêtements chauds et de pluie, pique-nique de midi.
— Pendant la marche, votre sac de voyage reste dans les hébergements ou est transporté par les véhicules utilisés pour les transferts.

Equipement

Votre pharmacie individuelle
Celle-ci sera validée avec votre médecin en tenant compte des caractéristiques de votre circuit. Elle contiendra :
— Un antalgique.
— Un anti-inflammatoire (comprimés et gel).
— Un antibiotique à large spectre.
— Un antispasmodique, un antidiarréique, un antibiotique intestinal, un anti-vomitif.
— Un désinfectant, des pansements (tailles variées) et double peau, des compresses stériles, de la bande adhésive, du Steri-strip, du tulle gras, une bande de contention.
— Un antiseptique.
— Un veinotonique.
— De la crème solaire et de la Biafine.
— Un collyre.
— En complément : pince à épiler, ciseaux, 2/3 épingles de nourrice, un tire-tique, une paire de gants, somnifère léger et/ou bouchons d’oreilles, vos médicaments personnels.

Votre équipement
L’ensemble de vos affaires est réparti entre un sac à dos porté pendant la marche et un sac de voyage avec cadenas, transporté par l’équipe logistique sur place.

Equipement de base
— Des sous-vêtements respirants (séchage rapide).
— Une veste en polaire type Polartec (si possible coupe-vent) ou Wind Pro (excellent rapport poids/isolation).
— Une veste imperméable et respirante (en Goretex).
— Des pantalons de trek.
— Un collant thermique.
— Un bonnet.
— Une casquette ou un chapeau.
— Des lunettes de soleil (indice 3 minimum et 4 pour la haute montagne).
— Une paire de gants.
— Une cape de pluie.
— Une gourde (ou gourde poche à eau, pipette).

Chaussures et matériel technique
— Des chaussures légères, aérées, avec une bonne adhérence sur les différents terrains.
— Des chaussures imperméables, à tige montante et semelle offrant une bonne adhérence, type Contagrip ou Vibram.
— Des bâtons de marche télescopiques.

Bagages
— Un sac à dos équipé de bretelles larges et d’une armature anatomique réglable, d’une contenance de 30 à 40 litres, pour vos affaires de la journée.
— Un sac de voyage de 80 à 100 litres, souple, transporté en journée par l’équipe de portage ou par véhicule.

Couchage
— Un drap sac (sacs de couchage interdits). Les couvertures sont fournies dans tous les hébergements.
— Une taie d’oreiller.

Divers
— Des vêtements de rechange.
— Une paire de lacets de rechange.
— Une trousse de toilette et une serviette de bain.
— Du papier toilette.
— Un couteau de poche (en soute !).
— Une boîte hermétique de type tupperware et une cuillère (quand salade composée en pique-nique).
— Un thermos.
— Quelques sachets plastique pour protéger vos affaires.
— Une aiguille et du fil.
— Une pochette antivol, à garder toujours sur soi, avec vos papiers d’identité, argent, attestations d’assurance, d’assistance.
— Un surpantalon en Goretex.
— Un remède contre le mal de mer si vous n’avez pas le pied marin (au cas où…).
— Pour les voyages de septembre, une lampe de poche ou frontale.
— Pour les plus courageux, un maillot de bain (possibilités de baignade sous votre responsabilité).

Nos astuces
Pendant le vol, le sac à dos contient les choses fragiles (appareil photo…) ou utiles à vos premiers jours sur place (chaussures de marche, quelques vêtements, médicaments personnels avec ordonnance, etc.).

Autres voyages dans les îles du Nord