Norvège – Raquettes au Jotunheimen et au Rondane

0
Voyage ACCOMPAGNÉ
A partir de 2 045 €
Voyage ACCOMPAGNÉ
A partir de 2 045 €
* Merci de renseigner tous les champs obligatoires pour poursuivre la réservation.

Réserver

Ajouter à votre liste

Vous devez avoir un compte pour créer une liste de souhaits

378
8 jours
Période : De février à mars
Oslo
Oslo
Niveau : Raquettes 2
Groupe : 12 participants
Résumé du voyage

Le Rondane et le Jotunheim sont les deux parcs nationaux de Norvège comprenant les plus hauts sommets du pays, avec bon nombre d’entre eux au-dessus des 2 000 mètres d’altitude. Bien que situés côte à côte, ces deux massifs présentent des géologies bien différentes, avec des reliefs très érodés pour le Rondane, tandis que le Jotunheimen est beaucoup plus alpin et acéré. Ce voyage combine ces deux parcs sauvages, avec des randonnées à raquettes au départ de trois hébergements de montagne très conviviaux, en pension complète, parmi les Norvégiens en vacances !

Points forts du voyage :
  • La découverte des deux parcs nationaux les plus emblématiques du pays : le Rondane et le Jotunheimen.
  • La première nuit du circuit en montagne grâce à l’accès en train depuis Oslo.
  • Le confort des refuges de montagne gardés et de la pension complète.
  • La montée au premier refuge en chenillette, une expérience insolite.
Itinéraire détaillé

Jour 1 : Arrivée à Oslo - parc du Rondane - Smuksjøseter Fjellstue (1120 m)

Rendez-vous avec le guide au point d’information de l’aéroport à 18 h. Train pour Otta vers 19 h (inclus, 3 h de train). Accueil à la gare d’Otta par le transporteur et route pour Høvringen (25 min). Le prochain transfert est original : vous embarquez dans une chenillette pour grimper sur la neige jusqu’au refuge de Smuksjøseter Fjellstue, dans le parc national du Rondane ! Comme la plupart des refuges gardés norvégiens, il s’agit davantage d’un hôtel ou d’une confortable auberge avec un très bon niveau de prestation. Installation en chambre double, salle de bain privative (ou à partager selon la disponibilité). Présentation par le guide du programme (au cours du voyage ou le lendemain matin au petit déjeuner), des matériels et des techniques hivernales d’orientation et de sécurité.
• Hébergement : refuge.
• Repas libres.
• Transfert : 3 h en train + 25 min en minibus + 20 min en chenillette.

Jour 2 : Raquettes dans le parc national du Rondane

Après le généreux petit déjeuner et la préparation du pique-nique, départ pour la randonnée du jour, en boucle depuis le refuge. Selon les conditions d’enneigement, plusieurs itinéraires sont envisageables, comme gravir l’un (ou plusieurs) des sommets voisins pour prendre un peu de hauteur (Steinbuhøe 1531 m, Fremre BrÅkdalshøe 1448 m, Svart-Knatten 1396 m) ou faire un peu de distance sur le plateau et les lacs voisins, entre les sommets, l’idéal étant de combiner les deux options ! Les paysages sont immenses, doux et sévères à la fois, un régal pour les yeux.
• Dénivelée positive : 600 à 800 m.
• Dénivelée négative : 600 à 800 m.
• 5 à 6 h de raquette.
• Hébergement : refuge.
• Repas inclus : matin, midi, soir.

Jour 3 : Randonnée dans le parc du Rondane - refuge de Bessheim

Nouvelle journée de raquettes sur les sommets et plateaux du Rondane au gré des envies. Passage sur la crête de Binghøe (1300 m) et au sommet de Formokampen (1428 m), avant de redescendre sur le refuge de Putten Seter, où nous attend le transporteur avec les bagages. Possibilité de prendre une boisson chaude au refuge (non inclus), puis route pour la vallée de Sjødalen, en direction du sud. Cette vallée délimite l’extrémité est du parc national du Jotunheimen, le massif le plus alpin de Norvège, avec plus de 200 sommets au-dessus des 2000 mètres ! Pour cette seconde partie du séjour, l’itinéraire suivra les limites du parc national du « royaume des Trolls », évoluant tantôt à l’intérieur du parc, tantôt à l’extérieur. Arrivée au refuge de Bessheim Fjellstue, l’une des portes d’entrée dans le massif, et installation pour deux nuits.
• Dénivelée positive : 600 à 800 m.
• Dénivelée négative : 600 à 800 m.
• 5 à 6 h de raquette.
• Repas inclus : matin, midi, soir.
• Transfert : 1 h 30 en bus privé.

Jour 4 : Refuge de Bessheim - randonnée aux portes du Jotunheimen

Raquettes aux pieds, départ du refuge en direction du cœur du massif, vers le nord-ouest. La randonnée débute par une ascension vers le lac de Bessvatnet (1373 m). Puis passage au sommet de Besstrondrundhøe (1421 m), avant de poursuivre sur la même ligne pour rejoindre Besstrondfjellet (1224 m). La vue sur les montagnes du parc national du Jotunheimen est un régal. Descente jusqu’au lac gelé d’Øvre Sjødalsvatnet, que vous empruntez sur sa longueur pour regagner l’hébergement de Bessheim Fjellstue.
• Dénivelée positive : 600 m.
• Dénivelée négative : 600 m.
• 5 à 6 h de raquette.
• Hébergement : refuge.
• Repas inclus : matin, midi, soir.

Jour 5 : Massif du Jotunheimen - refuge de Bessheim - Nørdre Gåpåpiggen (1398 m) - refuge de Gjendesheim

Randonnée jusqu’au refuge de Gjendesheim, plus au sud, qui est une autre porte d’entrée dans le massif du Jotunheimen. L’objectif du jour est le Nørdre Gåpåpiggen (1398 m), qui se situe juste dans l’axe du lac Gjende, long de 18 km. L’itinéraire dessine une belle courbe, de sommet en sommet, égrenant les points de vue sur les immensités blanches. Possibilité de coupler avec des petits sommets voisins, avant de redescendre sur le refuge de Gjendesheim, où vous retrouvez vos bagages et vous installez pour deux nuits.
• Dénivelée positive : 600 m.
• Dénivelée négative : 600 m.
• 5 à 6 h de raquette.
• Hébergement : refuge.
• Repas inclus : matin, midi, soir.

Jour 6 : Massif du Jotunheimen - crête de Besseggen

Bessegen est l’une des randonnées (d’été) les plus connues de Norvège. Il s’agit d’une crête aux vues spectaculaires entre deux lacs : celui de Bessvatnet aux eaux limpides et celui de Gjende, 400 mètres plus bas, aux eaux bleu turquoise. Chaque jour, en été, des centaines de personnes arpentent cette crête spectaculaire. En hiver, en revanche, c’est une autre affaire, et il peut être dangereux de s’y aventurer. C’est pourquoi nous n’irons pas jusqu’à la crête mais sur le plateau qui la surplombe, à 1743 mètres, au niveau du Vestfjellet. La vue n’en n’est pas moins spectaculaire.
• Dénivelée positive : 800 m.
• Dénivelée négative : 800 m.
• 5 à 6 h de raquette.
• Hébergement : refuge.
• Repas inclus : matin, midi, soir.

Jour 7 : Dernière randonnée dans le Jotunheimen - Oslo

Dernière journée de raquette autour de Gjendesheim. Plusieurs options sont possibles, comme se promener sur le lac Gjende, faire une boucle autour de l’un des sommets voisins ou grimper une nouvelle bosse ! Ensuite, possibilité de prendre une douche et de se changer au refuge, avant d’embarquer, en milieu d’après-midi, dans le minibus privé. Route pour Otta (1 h 30), puis train en début de soirée pour Oslo Gardermoen (aéroport), où nous arrivons vers 21 h 30. Transfert en navette aéroport ou taxi dans un hôtel à proximité de l’aéroport (repas libre à l’aéroport) et dernière nuit en Norvège.
• Dénivelée positive : 500 m.
• Dénivelée négative : 500 m.
• 3 à 4 h de raquette.
• Hébergement : hôtel.
• Repas inclus : matin, midi. Repas libre : soir.
• Transfert : 1 h 30 de minibus + 3 h de train + 10 min de navette aéroport .

Jour 8 : Oslo et retour

Transfert à l’aéroport en navette aéroport ou en taxi (selon la localisation de l’hôtel).

NB : l’itinéraire et les temps d’activité sont donnés à titre indicatif et peuvent être modifiés en fonction des conditions météorologiques et nivologiques. L’expérience de notre guide le conduira à choisir la meilleure option pour assurer la sécurité du groupe.

Budget
  • Du 23/02/2020 au 01/03/2020 : 2045 €
  • Du 08/03/2020 au 15/03/2020 : 2095 €

Le prix comprend :

  • Le séjour en pension complète du J 2 matin au J 7 midi, tel que décrit.
  • Les transferts terrestres nécessaires au déroulement normal du voyage.
  • L’encadrement par un accompagnateur en montagne français
  • Une trousse de secours.

Le prix ne comprend pas :

  • Le vol Paris–Oslo aller et retour.
  • L’assurance annulation/interruption de séjour/perte de bagages et l’assistance.
  • Tout ce qui n’est pas indiqué dans la rubrique “Le prix comprend”.

Dépenses à prévoir

  • Les visites et transferts non prévus au programme.
  • Les éventuels repas des J 1 et J 7.
  • Les boissons.
  • Les pourboires.
Organisation sur place

Encadrement

Un guide-accompagnateur en montagne français spécialiste de la destination.

Transports

— En train les J 1 et J 7 entre Oslo Gardermoen (aéroport) et Otta.
— En minibus privé pour les transferts des J 1, J 3 et J 7.
— En chenillette le J 1 de Høvringen à Smuksjøseter.
— En taxi ou en navette aéroport pour les transferts des J 1 et J 8.

Hébergement

Six nuits en refuges de montagne proches de ce que l’on pourrait qualifier d’hôtellerie de montagne, les refuges gardés norvégiens offrant un très bon niveau de confort. Dortoirs de 2 à 4 personnes maximum, avec douches et WC communs. Draps et serviettes fournis. Salle de séchage pour les affaires mouillées.
— A Smuksjøseter (J 1 et J 2) : refuge confortable. Base chambre de 2 personnes. Salle de bains généralement privative (ou à partager selon la disponibilité).
— A Bessheim Fjellstue (J 3 et J 4) : chambres de 2 à 4 personnes dans le refuge ou dans des chalets voisins. Salle de bains partagée.
— A Gjendesheim (J 5 et J 6) : chambres de 2 à 4 personnes dans le refuge. Salle de bains partagée.
— A Oslo (J7) : hôtel simple à proximité de l’aéroport, base chambre double avec salle de bain privative.

Repas

— Petits déjeuners copieux : au refuge (grand choix : céréales, lait, porridge, pain, confiture, fromage, œufs durs, etc.).
— Pique-niques de midi : préparés individuellement avec les ingrédients du petit déjeuner. Vous l’emportez dans votre sac à dos de la journée.
— Dîners : sérieux repas du soir servis aux restaurants des refuges.
— Pour les vivres de course, la Norvège étant un pays onéreux, le guide aura avec lui quelques barres, des graines et des fruits secs. Cependant, afin d’être sûr de vous ravitailler selon vos souhaits pendant l’effort, nous vous conseillons de prendre avec vous les vivres de course que vous appréciez le plus.

La Norvège est réputée pour la qualité de ses produits, en particulier le poisson. Vous trouverez également beaucoup de laitages et à peu près les mêmes aliments qu’en France. Le choix de fruits et légumes est moins large. Vous pouvez aussi tester des produits locaux au goût et à la texture inimitables, comme le fromage de Gudbrandsdal !

Boissons

L’eau du robinet est potable et ne nécessite pas de traitement.
La vente d’alcool est très réglementée en Norvège, à part la bière (4,6° maximum), qu’on trouve dans les magasins d’alimentation. Les autres boissons alcoolisées, elles sont vendues en ville dans des magasins spécialisés, vinmonopolet, que nous ne trouverons pas dans la toundra. Nous aurons rarement l’occasion de nous en procurer, sauf la bière, qui par ailleurs est très chère.

Le transport des bagages

— Vous ne portez que vos affaires de la journée et le pique-nique de midi pour la rando du jour.
— Un transfert des gros sacs est organisé le J 3 (de Sumksjøseter à Bessheim) et le J 5 (de Bessheim à Gjendesheim).

Equipement

Votre pharmacie individuelle
Celle-ci sera validée avec votre médecin en tenant compte des caractéristiques de votre circuit. Elle contiendra :

— Un antalgique.

— Un anti-inflammatoire (comprimés et gel).

— Un antibiotique à large spectre.

— Un antispasmodique, un antidiarréique, un antibiotique intestinal, un antivomitif. 

— Un antitussif (en comprimés).

— Un désinfectant, des pansements (tailles variées) et double peau, des compresses stériles, de la bande adhésive, du Steri-strip, du tulle gras, une bande de contention.

— Un antiseptique. 

— Un veinotonique.

— De la crème solaire et de la Biafine.

— Un collyre. 

— En complément : pince à épiler, ciseaux, 2/3 épingles de nourrice, un tire-tique, une paire de gants, somnifère léger et/ou bouchons d’oreilles, vos médicaments personnels. 


Votre équipement
Matériel fourni
— Les raquettes et bâtons ; robustes et légères, ces raquettes s’adaptent à toutes les chaussures de montagne ou de trekking (évitez les bottes ou les après-ski, peu pratiques pour marcher).

— Un kit de sécurité (DVA, pelle, sonde).



Bagages

L’ensemble de vos affaires doit être réparti dans deux sacs : 

— Un sac à dos équipé de bretelles larges, d’une armature anatomique réglable et permettant de fixer vos raquettes (contenance 35 à 40 litres), pour vos affaires de la journée.

—  Un sac de voyage souple, transporté en journée par véhicule. 



Equipement de base

— Des sous-vêtements thermiques type Carline ou Merinos (séchage rapide), manches longues.

— Des micropolaires.

— Une veste chaude en polaire type Polartec ou Windstopper (excellent rapport poids/isolation) ou une mini-doudoune.

— Une veste imperméable et respirante type Goretex, avec une capuche.

— Un (ou deux) collant thermique type Carline ou Merinos.

— Un pantalon de montagne coupe-vent et imperméable ou surpantalon.

— Une paire de guêtres si votre pantalon n’en fait pas office.

— Des chaussettes d’excellente thermicité.

— Un bonnet ou une cagoule type Windstopper.

— Un tour de cou polaire ou type Buff.

— De très bonnes lunettes de ski avec protections latérales ou des lunettes de glacier.

— Une paire de gants chauds ou des moufles (plus chaudes) ou une paire de gants (laine, Polartec ou Windstopper) combinée avec une paire de surmoufles en Goretex + une paire de gants en soie.

— Une couverture de survie (modèle renforcé). 

— Une gourde (ou gourde poche à eau, pipette) isotherme et légère et/ou un thermos léger. 

— Une lampe frontale.



Chaussures et matériel technique pour la raquette

— Des chaussures de trek imperméables et montantes ou spécialement conçues pour cette activité.



Divers

— Une paire de lacets de rechange.

— Une trousse de toilette.

— Un survêtement ou similaire pour la nuit.

— Des chaussettes de marche.

— Des vêtements de rechange.

— Une paire de tennis ou des chaussons pour l’intérieur.

— Du papier toilette et un briquet pour le brûler si besoin.

— Un couteau de poche (en soute !).

— Quelques sachets en plastique pour protéger vos affaires.

— Une aiguille et du fil.

— Un pied pour votre appareil-photo (très utile pour les aurores boréales).

— Une pochette antivol, à garder toujours sur soi avec vos papiers d’identité, argent, attestations d’assurance. 


Informations pratiques

Climat et saisons

En hiver, une grande partie de la Norvège se transforme en paradis enneigé. Les régions de plaine à l’intérieur du pays, dans le Sud comme dans le Nord, ont des températures moyennes très basses. Ainsi, à l’intérieur du Finnmark, du Troms et de la Norvège de l’Est, les températures peuvent descendre jusqu’à – 40 °C, mais pas forcément chaque hiver ! En revanche, le littoral jouit d’hivers relativement doux, malgré le vent, la pluie et les nuages.

Formalités et documents de voyage

Les formalités administratives
— Pour les ressortissants français, belges, luxembourgeois et suisses  : carte nationale d’identité ou passeport valide, et couvrant la durée du séjour ou carte d’identité nationale valide pour les ressortissants français.
NB : les autorités norvégiennes ne reconnaissent pas la carte nationale d’identité en apparence périmée mais dont la validité est prolongée de cinq ans comme document de voyage. De façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, vous devez vous munir d’une CNI ou d’un passeport valide.
 
— Pour les ressortissants canadiens, veuillez consulter le site du gouvernement canadien http://voyage.gc.ca/voyager/avertissements

— Pour les autres nationalités, veuillez vous renseigner auprès des autorités consulaires norvégiennes de votre pays.

Les passeports doivent être en parfait état (pas de taches, agrafes, trombones, marques, déchirures…).
Informations concernant les mineurs

Vous voyagez avec des enfants
Les mineurs français sont soumis aux mêmes obligations que les personnes majeures (visa, passeport…) : voir ci-dessus.

— Formalités de sortie du territoire français
Pour sortir du territoire, tous les mineurs résidant habituellement en France (quelle que soit leur nationalité), s’ils ne sont pas accompagnés par un titulaire de l’autorité parentale, devront présenter les trois documents suivants :
• pièce d’identité : carte d’identité ou passeport selon les exigences du pays de destination ;
• autorisation de sortie du territoire signée par l’un des parents titulaire de l’autorité parentale (formulaire Cerfa n° 15646*01 à imprimer depuis le site www.service-public.fr et à compléter) ;
• photocopie du titre d’identité du parent signataire.

Documents de voyage :
— Carte d’identité ou passeport encore valable 6 mois après le retour.
— Contrats d’assurance.
— Carte de groupe sanguin.
— Documents importants numérisés en pièces-jointes dans votre messagerie.

Change et argent personnel

En Norvège, la monnaie est la couronne norvégienne : NOK. 1€ équivaut à plus ou moins 10 NOK. Les cartes de crédit
sont acceptées partout. Il est possible de faire du change à l’aéroport d’Oslo, dans les hall des arrivées. Des distributeurs automatiques de billets sont présents dans les principales villes, ils sont moins fréquents en dehors.

Equipement personnel

Matériel fourni
— Les raquettes et bâtons ; robustes et légères, ces raquettes s’adaptent à toutes les chaussures de montagne ou de trekking (évitez les bottes ou les après-ski, peu pratiques pour marcher).
— Un kit de sécurité (DVA, pelle, sonde).


Bagages

L’ensemble de vos affaires doit être réparti dans deux sacs :
— Un sac à dos équipé de bretelles larges, d’une armature anatomique réglable et permettant de fixer vos raquettes (contenance 35 à 40 litres), pour vos affaires de la journée.
— Un sac de voyage souple, transporté en journée par véhicule.



Equipement de base
— Des sous-vêtements thermiques type Carline ou Merinos (séchage rapide), manches longues.
— Des micropolaires.
— Une veste chaude en polaire type Polartec ou Windstopper (excellent rapport poids-isolation) ou une mini-doudoune.
— Une veste imperméable et respirante type Goretex, avec une capuche.
— Un (ou deux) collant thermique type Carline ou Merinos.
— Un pantalon de montagne coupe-vent et imperméable ou surpantalon.
— Une paire de guêtres si votre pantalon n’en fait pas office.
— Des chaussettes d’excellente thermicité.
— Un bonnet ou une cagoule type Windstopper.
— Un tour de cou polaire ou type Buff.
— De très bonnes lunettes de ski avec protections latérales ou des lunettes de glacier.
— Une paire de gants chauds ou des moufles (plus chaudes) ou une paire de gants (laine, Polartec ou Windstopper) combinée avec une paire de surmoufles en Goretex + une paire de gants en soie.
— Une couverture de survie (modèle renforcé).
— Une gourde (ou gourde poche à eau, pipette) isotherme et légère.
— Un thermos léger (2 petits de 0,5l ou 1 moyen de 1l).
— Une lampe frontale.



Chaussures et matériel technique pour la raquette
— Des chaussures de trek imperméables et montantes ou spécialement conçues pour cette activité.



Couchage
— Un drap-sac (les sacs de couchage sont interdits). Les couvertures sont fournies dans tous les hébergements.
— Une taie d’oreiller.



Divers
— Un remède contre le mal de mer si vous n’avez pas le pied marin.
— Un maillot de bain pour le sauna et le bain norvégien.
— Une paire de lacets de rechange.
— Une trousse de toilette.
— Un survêtement ou similaire pour la nuit.
— Des chaussettes de marche.
— Des vêtements de rechange.
— Une paire de tennis ou des chaussons pour l’intérieur.
— Du papier toilette et un briquet pour le brûler si besoin.
— Un couteau de poche (en soute !).

— Quelques sachets en plastique pour protéger vos affaires.
— Une aiguille et du fil.
— Un pied pour votre appareil photo (très utile pour les aurores boréales).
— Une pochette antivol, à garder toujours sur soi avec vos papiers d’identité, argent, attestations d’assurance. 


Pharmacie individuelle

Celle-ci sera validée avec votre médecin en tenant compte des caractéristiques de votre circuit. Elle contiendra :
— Un antalgique.
— Un anti-inflammatoire (comprimés et gel).
— Un antibiotique à large spectre.
— Un antispasmodique, un antidiarréique, un antibiotique intestinal, un antivomitif.
— Un antitussif (en comprimés).
— Un désinfectant, des pansements (tailles variées) et double peau, des compresses stériles, de la bande adhésive, du Steri-strip, du tulle gras, une bande de contention.
— Un antiseptique.
— Un veinotonique.
— De la crème solaire et de la Biafine.
— Un collyre.
— En complément : pince à épiler, ciseaux, 2/3 épingles de nourrice, un tire-tique, une paire de gants, somnifère léger et/ou bouchons d’oreilles, vos médicaments personnels.

Autres voyages raquettes

/Voir tous les voyages