Norvège – Trek sur Senja, Kvaløya et Alpes de Lyngen

0
Voyage ACCOMPAGNÉ
A partir de 2 095 €
Voyage ACCOMPAGNÉ
A partir de 2 095 €
Voyage actuellement non disponible

Réserver

Ajouter à votre liste

Vous devez avoir un compte pour créer une liste de souhaits

433

A voir aussi

Norvège PHOTO – Un hiver dans le Varanger

Norvège PHOTO – Senja, perle de l’arctique

Norvège PHOTO – Varanger, la péninsule aux oiseaux

Norvège – randonnée dans les fjords du Sud

12 jours
Période : De juillet à août
Tromsø
Tromsø
Niveau : Randonnée 4
Groupe : 8 participants
Résumé du voyage

Les îles de Kvaløya et de Senja réunissent à elles seules tous les paysages de Norvège : montagnes plongeant dans la mer, pics acérés, fjords étroits et profonds, forêts de bouleaux, plages de sable blanc…  Quant aux Alpes de Lyngen, avec leurs puissants glaciers cernés par les fjords, elles s’imposent comme la chaîne la plus spectaculaire du pays. Un voyage complet entre terre, mer et montagne, depuis Tromsø, le « Paris du Nord », jusqu’aux portes de l’Arctique.

Points forts du voyage :
  • Le meilleur des îles de Kvaløya et de Senja, combiné aux Alpes de Lyngen, loin des circuits touristiques.
  • Les magnifiques points de vue sur la mer de Norvège et les fjords polaires.
  • Les magnifiques points de vue sur la mer de Norvège et les fjords polaires.
Itinéraire détaillé

Jour 1 : Arrivée à Tromsø

Arrivée à Tromsø. Accueil à l’aéroport et installation à l’hôtel en centre ville pour la nuit.
• Hébergement : hôtel.
• Repas libres.

Jour 2 :Tromsø – île de Kvaløya - Stor-Kjølen (790 m) – île de Sommarøy

Départ en minibus pour rejoindre le point de départ de la randonnée sur l’île de Kvaløya, juste de l’autre côté du pont qui la relie à Tromsø. L’ascension du Stor-Kjølen (790 m) est l’une des randonnées les plus populaires de Tromsø, puisqu’elle est située aux portes de la ville, qu’elle ne présente pas de difficulté particulière et qu’elle offre surtout un panorama imprenable sur Tromsøya (l’île de Tromsø) et les montagnes des régions voisines (Senja, Kvaløya et alpes de Lyngen au loin, derrière le Tromsdalstinden). Une parfaite mise en bouche pour ce beau voyage ! Puis transfert à l’extrémité ouest de Kvaløya, où une série de petits ponts mènent à la toute petite île paradisiaque de Sommarøy, bordée de plages de coquillages et de sable blanc. Installation pour deux nuits en cabines confortables, base chambre double.
• Dénivelée positive : 800 m.
• Dénivelée négative : 800 m.
• 5 h de marche. 

• Hébergement : lodge.
• Repas inclus : matin, midi, soir.

Jour 3 : Ile de Kvaløya : Synnøvjordtinden (783 m) - île de Sommarøy

Retour sur l’île de Kvaløya Depuis le hameau de Synnøvjorda, nous débutons notre ascension sur un petit sentier qui remonte entre les bouleaux le long du ruisseau Synnøvjordelva. Rapidement, nous atteignons les petits lacs de Litle Synnøvjordvatnet (275 m) dominés par la ligne de crêtes du Synnøvjordtinden. La montée se durcit le temps de rejoindre cette dernière à 575 mètres d’altitude. Nous poursuivons sur cette ligne de crêtes au-dessus des lacs de Store Synnøvjordvatnet et Skorelvvatnet. Arrivés au sommet du Synnøvjordtinden (783 m), la vue sur les lacs et sommets environnants et plus lointains est superbe. Nous poursuivons notre tour du lac Skorelvvatnet par les cimes, de petits cols en petits sommets, puis rejoignons notre véhicule pour le retour à notre hébergement.
• Dénivelée positive : 1000 m.
• Dénivelée négative : 1000 m.
• 6 h de marche. 

• Hébergement : hytte.
• Repas inclus : matin, midi, soir.
• Transfert : 1 heure.

Jour 4 : Ile de Senja : mont Segla (640 m) - Mefjord

En début de matinée, transfert pour Brensholmen où nous embarquons (avec notre minibus) pour Botnhamn, porte d’entrée nord de l’île de Senja. Sur le chemin de notre hébergement, nous faisons une halte pour entamer sans attendre l’ascension du mont Segla (640 m). Le sentier, facile au début, ne tarde pas à se raidir sérieusement pour monter “droit dans la pente” et atteindre le sommet de ce pic impressionnant, duquel une falaise de 640 mètres plonge directement dans le fjord de Mefjorden. Notre effort est bien récompensé par une vue à couper le souffle sur le fjord et les sommets voisins. Nous reprenons notre véhicule pour rejoindre notre hébergement confortable à Mefjord où nous partageons un lodge privatif constitué de chambres doubles et individuelles.
• Dénivelée positive : 650 m.
• Dénivelée négative : 650 m.
• 4 à 5 h de marche. 

• Hébergement : lodge.
• Repas inclus : matin, midi, soir.
• Transfert : 2 x 30 minutes.

Jour 5 : Ile de Senja : Breidtinden, point culminant de Senja (1001 m)

La randonnée du jours est consacrée à l’ascension du plus haut sommet de Senja, le mont Breidtind, qui culmine à 1 001 mètres ! Une randonnée qui débute dans une forêt clairsemée de bouleaux avant de basculer dans un univers très alpin au-dessus du lac de Svartholvatnet (“lac du trou noir”…) ! L’ascension de fait principalement sur un beau sentier, bien marqué, avec de petits passages en rocher sans difficulté jusqu’à atteindre le col qui sépare les deux sommets du Breidtinden, culminant respectivement à 984 et 1 001 mètres. La dernière partie se fait sur un chemin de crête sans danger mais demandant tout de même une bonne vigilance. Du sommet, la vue sur l’archipel est incroyable, entre sommets et fjords profonds et étroits. Un moment fort de ce voyage !
• Dénivelée positive : 1000 m.
• Dénivelée négative : 1000 m.
• 7 à 8 h de marche. 

• Hébergement : lodge.
• Repas inclus : matin, midi, soir.
• Transfert : 2 x 15 minutes.

Jour 6 : Ile de Senja : Tredjefjellet (898 m)

Aujourd’hui, nous changeons d’hébergement pour aller explorer la partie sud de Senja, qui bénéficie elle aussi de superbes paysages de fjords bordés de sommets impressionnants. Nous débutons par un transfert routier d’un peu plus d’une heure dans l’intérieur de l’île pour rejoindre les bords du lac de Bumannsvatnet d’où nous partons pour l’ascension du Tredjelfjellet (898 m), septième plus haut sommet de l’île. Joli parcours alpin qui permet de jouir de magnifiques vues sur les crêtes voisines et sur le parc national d’Ånderdalen. Possibilité d’aller évoluer sur la ligne de crêtes pour rejoindre le sommet voisin (Andrefjellet, 879 m) en aller-retour.
De retour au véhicule, nous poursuivons notre route jusqu’au village de Grunnfarnes, l’un des plus occidentaux de l’île, où nous nous installons pour deux nuits dans gîte.
• Dénivelée positive : 750 m.
• Dénivelée négative : 1000 m.
• 6 h de marche. 

• Hébergement : gîte.
• Repas inclus : matin, midi, soir.
• Transfert : routier : 1 h 30.

Jour 7 : Ile de Senja : mont Kvænan (964 m)

L’objectif du jour n’est qu’à une encablure de notre gîte. Départ pour l’immense combe nord du Kvænan surplombée par une arête en dentelles que nous atteignons sans difficulté. Le sommet surplombe l’Indre Selfjorden, le plus encaissé de l’île, près de 1 000 mètres en contrebas. Le panorama est à la mesure de l’effort fourni : tout Senja ou presque est à nos pieds. Retour à notre gîte pour la nuit.
• Dénivelée positive : 1000 m.
• Dénivelée négative : 1000 m.
• 7 h de marche. 

• Hébergement : gîte.
• Repas inclus : matin, midi, soir.

Jour 8 : Route pour les Alpes de Lyngen – pied du glacier de Steindalsbreen (450 m environ)

Changement de région aujourd’hui, puisque nous rejoignons les fameuses Alpes de Lyngen. Après 2 h 30 de route, nous partons dans le vallon du Steindalsbreen depuis le hameau d’Elvenes dans une très belle forêt de bouleaux. Après une heure de marche, nous atteignons le refuge de Steindalshytta, puis poursuivons en direction du glacier à travers la toundra qui tapisse le fond du vallon.
Une bonne heure plus tard, nous atteignons la double moraine qui se situe alors non loin du bord du glacier de Steindalsbreen, vers 450 mètres d’altitude. En fin de randonnée, nous reprenons la route pour un court transfert au confortable gite de Solvik Gård. Installation pour 2 nuits dans les confortables chalets en bois, base chambres doubles, voire triples.
• Dénivelée positive : 500 m.
• Dénivelée négative : 500 m.
• 4 h 30 de marche. 

• Hébergement : chalet.
• Repas inclus : matin, midi, soir.
• Transfert : routier : 3 heures..

Jour 9 : Le Rørnestind (1041 m)

Une nouvelle très grosse journée se prépare aujourd’hui, avec pour objectif le sommet du Rørnestind (1041 m). Au-dessus de Lyngseidet, une piste zigzague entre les bouleaux. A la sortie de la forêt, le sentier traversant la pelouse arctique et la lande parsemée de rochers nous mène au pied d’un raide et éprouvant pierrier. Le sommet du Rørnestind domine de plus de 1 000 mètres le fjord de Kjosenfjorden, une énorme blessure s’ouvrant telle une plaie béante infligée par un glaive de titan à la chaîne alpine de Lyngen. Impressionnant !
• Dénivelée positive : 1050 m.
• Dénivelée négative : 1000 m.
• 6 à 7 h de marche. 

• Hébergement : chalet.
• Repas inclus : matin, midi, soir.
• Transfert : 2 x 20 minutes.

Jour 10 : Olderdalen - Gavtavárri (1196 m)

Pour cette dernière journée de randonnée autour des Alpes de Lyngen, notre objectif se situe de l’autre côté du Lyngenfjord, au départ du petit village de Kåfjord. Pour finir en beauté, nous ferons aujourd’hui la plus grosse randonnée du séjour, en rejoignant le sommet du Gavtavárri, situé à 1 196 mètres d’altitude.
Après un très court transfert à Lyngseidet, nous prenons le ferry qui traverse le Lyngenfjord, direction Olderdalen. Un autre très court transfert au village de Kåfjord, et nous débutons notre ascension sur l’épaule ouest du Gavtavárri. D’abord en forêt, puis sur un sentier ouvert et enfin sur un plateau désertique de pierres, notre longue ascension se termine au sommet du Gavtavárri, d’où nous pouvons contempler toute la chaîne des Alpes de Lyngen, face à nous, de l’autre côté du Lyngensfjorden.
Descente par le même itinéraire, et après une nouvelle traversée en ferry (possibilité de faire le tour par la route selon l’heure), nous revenons à la ferme de Solvik Gård pour y passer notre troisième nuit consécutive.
• Dénivelée positive : 1150 m.
• Dénivelée négative : 1150 m.
• 6 à 7 h de marche. 

• Hébergement : chalet.
• Repas inclus : matin, midi, soir.
• Transfert : ferry : 1 heure.

Jour 11 : Tromsø – mont Fløya (671 m) et visite

Retour à Tromsø par la route et le ferry, et départ pour le Mont Fløya, la balade du dimanche des habitants de la capitale arctique (possibilité de temps libre dans la ville pour ceux qui le souhaitent).
Le mont Fløya est l’un des nombreux sommets qui surplombe la ville de Tromsø. La première étape de cette randonnée est le sommet du Storsteinen (420 m), également accessible en téléphérique, d’où sa popularité. Mais c’est bien à pied que nous le gravirons, en compagnie des familles de Tromsø et des joggeurs venus se dépenser. Puis nous poursuivrons notre randonnée jusqu’au mont Fløya, à 671 mètres d’altitude. Nous jouirons à cet endroit d’une vue à 360 degrés, et revivrons notre voyage en apercevant au loin les îles de Kvaløya et Senja.

Installation à l’hôtel et dîner libre à Tromsø.
• Dénivelée positive : 400 m.
• Dénivelée négative : 600 m.
• 3 à 5 h de marche. 

• Hébergement : hôtel.
• Repas inclus : matin, midi.
• Repas libre : soir.
• Transfert : ferry : 1 heure.

Jour 12 : Tromsø - fin de nos prestations

Petit déjeuner et fin de nos prestations.
• Repas inclus : matin.
• Repas libres : midi, soir.

NB : les temps de marche sont donnés à titre indicatif.

Budget

Le prix comprend :

  • Tous les autres transports terrestres et maritimes prévus au programme.
  • L’hébergement tel que décrit, en pension complète, sauf les repas matin et soir du J 1, soir du J 11  à Tromsø.
  • L’assistance d’un accompagnateur français

Le prix ne comprend pas :

  • Le transport aérien.
  • L’assurance annulation/interruption de séjour/perte de bagages et l’assistance.
  • Tout ce qui n’est pas indiqué sous la rubrique “Le prix comprend”.

Dépenses à prévoir

  • Tout ce qui dans les textes est noté “en option”.
  • Sauf mention contraire, les entrées dans les musées, lieux touristiques ou culturels payants.
  • Les repas de midi et du soir à Tromsø (repas du J 1, repas du soir du J 11).
  • Les boissons.
  • Les pourboires.
Carte

Organisation sur place

Encadrement

Un guide-accompagnateur français.

La Norvège est un pays cher. Pour vous proposer des voyages à un prix raisonnable, nous avons choisi de travailler avec des guides polyvalents. Votre accompagnateur, en plus de l’encadrement, conduit et prépare les repas. Pour le bon déroulement du voyage, la participation de chacun aux tâches collectives est impérative : préparation des repas, vaisselle, chargement/déchargement du matériel, etc.

Transports

— Transferts et déplacements en minibus privé conduit par le guide.

— Traversées de Brensholmen à Botnhamn, et de Svensby à Breivikeidet en ferry.

— Lors des trajets en avion, il arrive parfois que les bagages ne suivent pas sur les vols internationaux. Aussi, une sage précaution consiste à vous équiper comme pour une randonnée lors du voyage aller, avec chaussures, vêtements chauds et de pluie, même si le temps est chaud et radieux en France. Si votre bagage n’arrive pas tout de suite, vous pourrez quand même randonner en attendant son arrivée. Pour le reste, la solidarité jouera. Autre précaution, plus vitale : voyagez avec vos médicaments importants dans votre sac en cabine et non dans le bagage en soute…

Hébergement

En Norvège, le coût des hébergements étant extrêmement élevé, nous choisissons les hébergements proposant le meilleur rapport qualité-prix en fonction des lieux traversés. 

— En hôtel trois étoiles à Tromsø.

— En chalets confortable ou lodges îles de Sommarøy et Senja.

— Dans les Alpes de Lyngen : Solvik Gård, la ferme de la baie du Soleil. Au bord du fjord de Lyngen, à l’extrémité d’une très longue moraine des âges glaciaires, cette ferme est une petite exploitation familiale encore partiellement en activité. Les nombreuses trouvailles faites à l’occasion de fouilles archéologiques (outils, bijoux, restes d’habitats lapons) prouvent que le site et ses environs ont été occupés par les hommes pendant des milliers d’années depuis la dernière glaciation. Deux chercheurs viennent de trouver les traces de deux bateaux vikings à proximité. La ferme est exploitée de père en fils depuis 1723. Une grande attention a été portée à la préservation de son authenticité — bâtiments et matériels —, ce qui lui a valu d’être classée ferme-musée. Håkon, son épouse Gum et leur fils Jorgan nous accueillent à Solvik Gård, où beaucoup de grands alpinistes de la fin du XIXe siècle ont séjourné et, plus récemment, quelques célébrités dont ils sont fiers de nous parler.

Repas

Votre accompagnateur, en plus de l’encadrement, conduit et prépare les repas. Pour le bon déroulement du voyage, la participation de chacun aux tâches collectives est impérative : préparation des repas, vaisselle, etc. 

— Les repas de midi et du soir à Tromsø sont à votre charge pour des raisons d’organisation et pour vous permettre de prendre un peu de liberté si vous le désirez et lorsque cela est possible. Les autres dîners sont cuisinés par le guide et les participants dans les hébergements, leur coût est compris dans le voyage. 

— Repas du midi : pique-nique froid préparé le matin ou la veille au soir par le guide, avec l’aide des participants. 

— Repas du matin et du soir : pour éviter les restaurants particulièrement chers, ces repas sont préparés par le guide, avec l’aide des personnes du groupe. Les produits sont achetés dans les magasins d’alimentation locaux, en fonction des goûts des participants. La Norvège est réputée pour la qualité de ses produits, en particulier le poisson. Vous trouverez également beaucoup de laitages, et à peu près les mêmes aliments qu’en France. Le choix de fruits et légumes est moins large. Vous pouvez aussi tester des produits locaux au goût et à la texture inimitables, comme le fromage de Gudbrandsdal !

Boissons

L’eau du robinet est potable et ne nécessite pas de traitement. 
La vente d’alcool est très réglementée en Norvège, à part la bière (4,6° maximum), qu’on trouve dans les magasins d’alimentation. Quant aux autres boissons alcoolisées, elles sont vendues en ville dans des magasins spécialisés appelés vinmonopolet, que nous ne trouverons pas dans la toundra. Nous aurons rarement l’occasion de nous en procurer — sauf la bière, qui par ailleurs est très chère.

Le transport des bagages

— Lors des randonnées, vous portez uniquement un petit sac à dos avec les affaires nécessaires à la journée : pique-nique, gourde, paire de jumelles, appareil photo, lunettes de soleil, cape de pluie, etc. 

— Lors des changements d’hébergement, les sacs sont transportés par véhicule.

Equipement

Préparation physique niveau 4
Pour profiter pleinement de votre voyage, n’oubliez pas d’entretenir votre forme au moins une fois par semaine en marchant (15 à 18 km) si possible sur un parcours avec dénivelée (350 m/h), ou en pratiquant une activité sportive développant l’endurance.

Votre pharmacie individuelle
Celle-ci sera validée avec votre médecin en tenant compte des caractéristiques de votre circuit. Elle contiendra :
— Un antalgique.
— Un anti-inflammatoire (comprimés et gel).
— Un antibiotique à large spectre.
— Un antispasmodique, un antidiarréique, un antibiotique intestinal, un antivomitif.
— Un antitussif (en comprimés).
— Un désinfectant, des pansements (tailles variées) et double peau, des compresses stériles, de la bande adhésive, du Steri-strip, du tulle gras, une bande de contention.
— Un antiseptique.
— Un veinotonique.
— De la crème solaire et de la Biafine.
— Un collyre.
— Des pastilles pour purifier l’eau.
— Un répulsif contre les moustiques 
— En complément : pince à épiler, ciseaux, 2/3 épingles de nourrice, un tire-tique, une paire de gants, somnifère léger et/ou bouchons d’oreilles, vos médicaments personnels. 


Votre équipement
L’ensemble de vos affaires est réparti entre un sac à dos porté pendant la marche et un sac de voyage avec cadenas, transporté par l’équipe logistique sur place.

Equipement de base
— Des sous-vêtements respirants (séchage rapide).
— Une veste en polaire type Polartec (si possible coupe-vent) ou Wind Pro (excellent rapport poids/isolation).
— Une veste imperméable et respirante (en Gore-Tex).
— Des pantalons de trek.
— Un collant thermique.
— Un bonnet.
— Une casquette ou un chapeau.
— Des lunettes de soleil (indice 3 minimum et 4 pour la haute montagne).
— Une paire de gants.
— Une cape de pluie.
— Une gourde (ou gourde poche à eau, pipette).

Chaussures et matériel technique
— Des chaussures légères, aérées, avec une bonne adhérence sur les différents terrains.
— Des chaussures imperméables, à tige montante et semelle offrant une bonne adhérence, type Contagrip ou Vibram.
— Des bâtons de marche télescopiques.

Couchage
— Un drap sac (les sacs de couchage sont interdits). Les couvertures sont fournies dans tous les hébergements
— Une taie d’oreiller

Bagages
— Un sac à dos équipé de bretelles larges et d’une armature anatomique réglable, d’une contenance de 30 à 40 litres, pour vos affaires de la journée.
— Un sac de voyage de 80 à 100 litres, souple, transporté en journée par l’équipe de portage ou par véhicule.

Divers
— Des vêtements de rechange.
— Une paire de lacets de rechange.
— Une trousse de toilette et une serviette de bain.
— Du papier toilette.
— Un couteau de poche (en soute !).
— Une boîte hermétique de type tupperware et une cuillère (quand salade composée en pique-nique).
— Un thermos.
— Quelques sachets plastique pour protéger vos affaires.
— Une aiguille et du fil.
— Une pochette antivol, à garder toujours sur soi, avec vos papiers d’identité, argent, attestations d’assurance, d’assistance.
— Un surpantalon en Gore-Tex.
— Un remède contre le mal de mer si vous n’avez pas le pied marin (au cas où…).
— Pour les voyages de septembre, une lampe de poche ou frontale.
— Pour les plus courageux, un maillot de bain.

Autres voyages en Norvège du Nord